PARTAGER

La survenue de la pandémie Covid-19 constitue un choc exogène qui met un coup d’arrêt à la dynamique de croissance au niveau continental. Une situation qui appelle à repenser le modèle économique, à renforcer les acquis et à adresser les urgences. C’est ce qui a motivé la rencontre du réseau des Delivery units africaines tenue le mercredi 6 mai 2020 sous la présidence du Directeur général du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (Bos/Pse).

Le Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent a organisé une séance de travail virtuelle le mercredi 6 mai 2020, pour permettre au réseau des Delivery units africaines de partager autour des impacts de la pandémie de la Covid-19 au niveau de chaque pays membre et sur le continent. Le but de cette rencontre, expliquent les services de Me El Ousseyni Kane, Directeur général du Bos dans un communiqué, «était de partager autour des initiatives déjà engagées par certaines Delivery units en réponse à la crise et de converger vers une réponse commune à apporter en termes de réaction des D.u à la crise actuelle aux échelles nationale et continentale.
En effet, fort de leur mission de suivi et coordination des politiques phare de leurs pays, le réseau a pour objectif principal d’adapter ses responsabilités dans la gestion de cette crise et son rôle dans le cadre des plans de relance post crise».
Cette rencontre, informent-ils, «a enregistré la participation des Delivery units du Ghana, du Kenya, du Bénin, du Maroc, du Togo et du Sénégal ainsi que des partenaires techniques et financiers tels que l’ Organisation de coopération et de développement économiques (Ocde), la Banque africaine de développement (Bad), Pemandu (Delivery unit malaisienne) et Tony Blair institute (Tbi).
Au terme de 2h 30 d’échanges, il a été retenu la mise en place d’un comité restreint permettant de définir la feuille de route à dérouler par le réseau pour la gestion des urgences actuelles et de l’après Covid-19».
Cette rencontre virtuelle, indique le Bos, «marque le troisième événement du réseau africain des «Delivery units», après l’atelier de lancement tenu à Dakar le 19 janvier 2019 en marge de la troisième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (Ciea) et l’atelier technique de renforcement de capacités des Delivery units africaines tenu à Marrakech le vendredi 1er novembre 2019».
Le réseau regroupe le Bénin, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Kenya, le Liberia, le Madagascar, la Malaisie, le Maroc, le Nigeria, le Togo et le Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here