PARTAGER
Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique et l’assainissement.

La gestion de l’aide alimentaire est un «scandale», aux yeux du Congrès de la renaissance démocratique. Mamadou Lamine Diallo et Cie considèrent que «l’obligation ethnique et morale» appelle le président de la Republique à se séparer du ministre du Developpement communautaire, de l’équité sociale et territoriale.

La gestion de l’aide alimentaire aux populations démunies est un «scandale», aux yeux du Congrès de la renaissance démocratique (Crd). Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall, entre autres, exigent la «démission immediate» de Mansour Faye, ministre du Dévelop­pement communautaire et de l’équité sociale et territoriale. «Il faut le regretter et le dénoncer, le fait d’être ‘’beau-frère du président de la République’’ ne doit pas et ne peut pas être un passeport de licence concussionnaire pour faire comme bon lui semble de nos deniers publics, encore moins un sésame d’impunité», regrettent-ils dans un communiqué. Le Crd estime que le Président Macky Sall «a l’obligation éthique et morale, s’il veut rester logique et cohérent avec sa démarche l’ayant conduit à solliciter une habilitation et à décréter l’Etat d’urgence, de libérer (Mansour Faye) de toutes charges publiques pour qu’il réponde des faits graves d’hier et d’aujourd’hui malheureusement collés à sa peau». D’après cette plateforme de partis de l’opposition, la gestion de cette affaire constitue «un plan de trahison froidement exécuté avec un cynisme incompréhensible contre un Peuple étreint par la psychose de la faim, de la maladie et de l’asphyxie économique». Le Crd d’ajouter : «Pourtant, pour des gens honnêtes et patriotes, il aurait juste suffi de procéder par cash transfert. Evidemment, une telle option présenterait le défaut d’être transparente et fiable.»

«Prédateurs embusqués au sein de l’Etat»
Le Crd, en «parfaite connaissance» des mécanismes de prédations économiques et financières généralement usitées dans ce pays, rappelle avoir appelé à la mobilisation citoyenne et à la vigilance pour veiller sur la bonne utilisation des ressources mobilisées dans la transparence et dans la justice sociale. Le Crd propose ainsi que les décisions portant attribution de marchés dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 soient prises dans un cadre de «procédure accélérée, mais également collégiale afin de garantir la transparence et supprimer toute suspicion sur le non-respect de principes éthiques en cette période particulière». Dans ce sillage, le Crd entend rester «vigilant et alerte». Il exprime sa «totale solidarité au Peuple sénégalais dans cette épreuve pour que les prédateurs embusqués au sein de l’Etat ne profitent pas à leur guise de la gestion des ressources mobilisées dans la lutte contre le Covid-19». Avant de conclure : «Le Crd tiendra le gouvernement responsable de tout ce que peut entraîner l’impunité dans ce pays.»

1 COMMENTAIRE

  1. Je serai d’accord avec tout ce développement, si des preuves étaient brandies. On ne juge pas à partir de j’ai entendu dire. Lamine, Abdou et Alassane nous attendons votre prochaine sortie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here