PARTAGER

«Il est noté que des personnes mal intentionnées, après avoir perdu lors des élections des membres du Comité exécutif national, font des déclarations non fondées dans la presse seulement pour ternir l’image de l’Association pour le bien-être familial (Asbef) et semer la zizanie entre elle et ses partenaires», dit d’emblée Thierno Dieng, président de l’antenne régionale de Louga et membre du Comité exécutif national de l’Asbef. Ainsi, «on a reçu dans la semaine une décision de justice qui tranche que l’Asbef sera mise sous administration provisoire et confiée en ce sens à une personne qui, non seulement n’est pas volontaire de l’Asbef, mais aussi est contre le nouveau Comité élu», dénoncent M. Dieng et Cie. Qui ajoutent que grande a été la surprise du Comité exécutif national du fait du choix porté sur Mme Aïda Soumaré parce que, disent-ils, il y a une procédure initiée par l’Asbef contre elle. De plus, soutiennent les membres du Cen, «Mme Soumaré n’est plus volontaire de l’Asbef».
Ils ajoutent dans la foulée que suite à l’élection du nouveau Comité, le candidat malheureux Patrick de Souza a contesté le résultat en envoyant une correspondance au conseiller du Bureau régional Afrique (basé à Nairobi) qui avait supervisé le processus électoral du début à la fin. «Aucune instance de l’association n’a été saisie par le candidat malheureux pour contester les élections», précisent-ils.
M. Dieng soutient par ailleurs que parmi les 10 antennes que l’Asbef compte au niveau national, «il n’y a que l’antenne de Dakar et celle de Guédiawaye qui sont contre la nouvelle directrice». Il informe également qu’«Ecobank a été assignée devant le Tribunal de commerce hors classe de Dakar pour avoir voulu bloquer les com­ptes de l’Asbef, sur instruction de Nairobi». En ce sens, révèle-t-il, «le Tribunal a ordonné le déblocage des comptes de l’Asbef, car jugeant la requête nulle et non ave­nue».

1 COMMENTAIRE

  1. Gueme lene yalla!!! Thierno Dieng vous vous dites croyant alors craignez le seigneur. C’est insensé que tout le monde veuille s’opposer à une personne : d’abord se fut le personnel, après le partenaire IPPF, puis des volontaires et maintenant c’est la politique. tout ce tissu de mensonge pour quoi? Rien ne vaut ceci et c’est déplorable que ce n’est que vous trois ou quatre personnes qu’elle manipule en vous octroyant des perdiems qui êtes derrière elle. Vous parlez de comité exécutif national que représentez vous dans ce comité? Rien. Ne pensez vous pas que si ce comité existait il y’aurait des personnes plus adaptées pour parler? ou se trouve votre présidente 😉 ou bien le secrétaire Général. vous n’êtes qu’un volontaire alimentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here