PARTAGER

Les inondations constatées au Sénégal après les pluies du week-end dernier sont un échec pour le régime. C’est la conviction du Parti démocratique sénégalais. Qui exige un audit technique et financier de la gestion des différents projets et programmes de lutte contre les inondations.

«Un défi non relevé !» C’est la considération du Parti démocratique sénégalais sur les inondations occasionnées par les pluies du week-end dernier. Dans un communiqué, le Pds rappelle juste que Macky, en 2019, candidat pour un dernier mandat, «se targuait pompeusement d’avoir réglé la question des inondations en 4 ans». Par conséquent, le parti de Me Wade «dénonce la mauvaise gestion de la lutte contre les inondations et la mauvaise utilisation des ressources financières qui avaient été mobilisées pour financer les différents projets et programmes initiés sous le régime de Wade et qui devaient être exécutés sous celui de Macky». Dans le document, le Pds exige «un audit technique et financier de la gestion des différents projets et programmes de lutte contre les inondations, mis en œuvre depuis 2012 sous la supervision des partenaires techniques et financiers du Sénégal».
Ces différents projets sont listés comme suit : le fonds spécial de lutte contre les inondations, le programme de prévention des inondations, le Progep financé avec l’aide de la Banque mondiale et du Fonds nordique de développement, du programme de restructuration de Pikine irrégulier Sud sous la conduite de l’Apix, et des différents programmes d’assainissement à Dakar et dans plusieurs villes du pays.  Le Pds demande la convocation, en urgence, d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale.
Le Pds compte saisir, dans ce sens, les députés du groupe Liberté et démocratie pour un dépôt, en urgence, sur la table du président de l’Assemblée nationale, des questions d’actualité adressées aux différents ministres impliqués dans la gestion des inondations aux niveaux technique, financier et sécuritaire afin qu’ils viennent s’expliquer devant la représentation nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here