PARTAGER

Après avoir pris la décision d’assouplir les restrictions, le gouvernement essaie de trouver les formules d’application. Dans le secteur du transport, le plus durement touché par la crise, Me Omar Youm a rencontré les acteurs hier pour trouver la solution liée aux conditions d’éligibilité des transporteurs et le mode opératoire de transfert des fonds alloués dans le cadre du ForceCovid-19 doté de 1 000 milliards F Cfa. C’est très simple : «Les acteurs doivent présenter la carte nationale d’identité, l’agrément de transport, la carte grise du véhicule, la licence d’exploitation du véhicule de transport et une visite technique du véhicule valable au moins jusqu’au 31 décembre 2019», explique le ministre des Transports. Quid des taxis urbains ? «Le chauffeur doit présenter tous ces documents cités plus haut et un livret», précise Me Youm. Comment seront opérées les transactions financières ? «Pour les besoins de traçabilité et de transparence, l’argent sera envoyé dans des comptes bancaires des bénéficiaires ou à travers les transferts d’argent», précise Me Youm qui avait convié hier à son ministère les syndicalistes, les chefs de gare routière, les opérateurs de transport, chauffeurs de trans port urbain et interurbain… Par contre, ils doivent attendre les mesures fixant les modalités d’exploitation des transports publics qui ont été complètement chamboulées. «Ces mesures seront publiées après avoir été présentées et validées par le président de la République», précise le ministre des Trans ports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here