PARTAGER

Le modèle de gestion environnementale de la commune de l’île de Gorée plait au point que la Ville de Dakar a décidé de s’en inspirer. L’information a été rendue publique par un conseiller municipal confirmé par le maire de Gorée, Me Augustin Senghor himself. C’était à l’occasion lors du lancement des projets environnementaux de Gorée par son maire samedi dernier.
«Nous avons été heureux tout à l’heure à travers un conseiller municipal qui vient de nous dire que la Ville de Dakar veut s’inspirer de nous», a déclaré Me Senghor dont l’ambition est de faire en sorte que sa commune serve de «centre d’expérimentation» en matière de gestion environnementale.
«Je pense que Gorée doit s’offrir en exemple à toutes les collectivités locales. On a l’espace qu’il faut, on a la population, on a aussi la culture pour cela», argumente le maire de l’île-mémoire.

«Faire de Gorée une île sans plastique»
Avant de souligner que son «vœu le plus cher après avoir fait de Gorée l’île la plus propre, c’est de faire en sorte que cette île soit une île sans plastique pour qu’on ne puisse pas y entrer avec des sachets en plastique mais plutôt avec des sachets biodégradables».
«On en a la capacité», se targue Me Senghor dont «le Conseil municipal a décidé de s’engager depuis plusieurs années dans une démarche environnementale que nous avons appelé le système management environnemental. Nous avons une équipe municipale qui fait du ramassage le matin et le soir. Ce qui fait que Gorée est propre. Il y a sept ou huit ans, on avait la visite de l’ambassade de Corée pour faire du Set Setal. Après il m’a dit que j’ai l’impression qu’on a perdu une journée pour rien. Je lui ai dit pourquoi ? On n’a pratiquement rien à ramasser. Il a fallu qu’on aille jusqu’au musée historique pour trouver des sachets. On travaille pour ça. Mais on peut faire mieux», ajoute le maire qui s’est félicité de sa collaboration avec Kirène et Océanium.
Déclinant l’ambition de gérer l’écosystème marin de sa commune et passant en revue les projets réalisés en cours ou en voie de réalisation dans le cadre du management environnemental, Me Senghor de se féliciter du fait que sa commune a été «endurante et résiliente». Selon lui, «souvent dans le domaine de l’environnement, ce qui importe le plus c’est cette endurance et cette résilience. Parce qu’aucun acquis n’est définitif. On aura beau faire des efforts, on aura beau sensibiliser, il suffit qu’on lâche du lest pour que le déchet comme le Covid puisse venir se réinstaller», argumente-t-il.
Félicitant les populations dont Mr Abdou Wakhab Sow, maître d’œuvre du système de management et l’équipe municipale, le maire de Gorée a surtout recommandé de ne pas baisser la garde face au Covid-19 qui est en train de reprendre du terrain avec l’augmentation du nombre de cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here