PARTAGER

Blessé mercredi avant la mi-temps face à l’Egypte (0-1) lors de la 3e journée du groupe D de la Can 2017, Asamoah Gyan est au centre des inquiétudes. Avant de passer une Irm ce jeudi, le buteur du Ghana craint que sa blessure à la cuisse ne sonne déjà la fin de sa Can. Asamoah Gyan ne sait donc pas s’il pourra terminer la compétition. L’atta­quant des Black Stars craint de ne pas être à nouveau opérationnel à temps.
«J’ai mal. Je ne connais pas la gravité de ma blessure pour l’instant, nous devons faire des examens, a-t-il expliqué ce jeudi, sur la Bbc. Je désespère de revenir et je ferai tout mon possible. Mais si je ne peux, ça fait partie du jeu.»
L’attaquant d’Al Ahli a également pointé du doigt l’état de la pelouse de Port-Gentil, très critiquée et sur laquelle sa sélection a joué tous les matchs de sa phase de groupes.
Vice-champion d’Afrique, le Ghana défie la Rd Congo dimanche en quarts de finale et inutile de préciser que l’absence de Gyan serait un coup dur.

Grant : «Ce sera difficile contre la Rd Congo»
D’ailleurs le sélectionneur des Black Stars, Avram Grant, ne s’y trompe pas : «Les deux équipes qualifiées du Groupe C sont bonnes et la suite s’annonce difficile. J’aurais aimé gagner, mais maintenant nous devons nous concentrer sur le quart de finale», a-t-il indiqué après le match avant de l’analyser en quelques mots.  «L’issue du match s’est décidée sur une erreur. Ils ont marqué d’un fantastique coup franc, mais nous avons dominé le jeu ensuite. Malheureu­se­ment, nous n’avons pas marqué, mais je suis satisfait de l’attitude de mes joueurs. C’est le football.»
Avram Grant pense déjà à dimanche prochain et au match contre les Léopards de la Rd Congo. «Dimanche, ce sera une autre histoire et ce sera difficile contre la Rd Congo.»
Avec Francefootball.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here