PARTAGER

Le sélectionneur du Ghana, Kwesi Appiah, a dépouillé Asamoah Gyan de son statut de capitaine des Black Stars avant la Can. Mécontent, le joueur avait pris sa retraite internationale. Mais finalement, sur insistance du chef de l’Etat ghanéen, Nana Akuffo-Addo, il était revenu sur sa décision pour enfin défendre le Ghana en Egypte cet été.
Gyan avait été cependant nommé «capitaine général» et André Ayew, maintenu capitaine de l’équipe. Après leur échec en huitième de finale, Asamoah Gyan n’a jusque-là pas oublié cet incident. Interrogé à l’«Ultimate sports show» sur Asempa Fm, le Black Star a révélé qu’il s’était senti trahi et blessé.
«Je me suis senti trahi et déçu, je n’ai pas de problème avec lui (coach). Et je ne vais pas vous mentir, je me suis senti extrêmement blessé, a déclaré Gyan Asamoah. Personne ne peut me dire qu’il sera heureux d’une telle décision. Si vous vous mettez à ma place, vous comprendrez. Je me suis senti blessé en tant qu’être humain, car je ne suis pas la première personne à être dépouillée de son brassard. Mais cela arrive surtout quand on est impliqué dans un scandale. Prenons l’exemple de John Terry !»
Et l’international ghanéen d’insister : «Honnêtement, j’ai été blessé et j’ai eu mal au cœur. Je dirai que l’entraîneur n’a pas bien fait. Il a pris sa décision, mais pour être honnête, il a mal agi. Le Président du Ghana et d’autres hauts hommes d’Etat m’ont parlé pour avoir une vue d’ensemble de la situation. Et j’ai tout pris dans ma foulée. Je n’ai aucun problème avec l’entraîneur. Nous sommes très cool et nous attendons l’avenir avec impatience», a-t-il ajouté.
Agé de 33 ans, Gyan Asamoah pense à sa retraite internationale afin de se consacrer à son club.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here