PARTAGER

L’ex-député socialiste et actuel maire de Goudiry a été arrêté par les éléments de la gendarmerie de la localité. Il aurait délivré de faux extraits de naissance à plusieurs individus qui l’auraient sollicité pour pouvoir s’inscrire sur les listes et disposer de la carte d’identité de la Cedeao. Inculpé et arrêté en compagnie de trois autres personnes dont son secrétaire et son premier adjoint, l’édile, placé en garde à vue à la brigade de Goudiry, y a passé sa première nuit. Convo­qué dans la matinée d’hier par les pandores, il a été arrêté et placé en garde à vue. Selon des sources, des personnes qui voulaient disposer d’un extrait de naissance pour pouvoir se faire enrôler sur les listes électorales l’ont sollicité. Il leur est donc établi les documents sans les faire enregistrer dans le registre des actes de naissance de l’institution. Ce qui fait que beaucoup de ces documents suspects n’ont pas de bon numéro et auraient même été rejetés par les commissions. Informés, les pandores qui ont ouvert une enquête n’ont pas tardé à mettre la main sur l’édile de la commune ainsi que ses proches collaborateurs. D’ail­leurs, des sources dignes de foi soutiennent que le maire et ex-député socialiste aurait même reconnu les faits pour lesquels il a été arrêté. En attendant, ils sont entre les mains de la gendarmerie pour une garde à vue. Pour combien de temps encore ?
Aujourd’hui, ses partisans parlent de cabale. «C’est parce qu’il a décidé publiquement de soutenir Khalifa Sall que les gens lui en veulent. Ils le craignent, c’est la seule raison de son arrestation. Ils veulent juste anéantir un potentiel opposant», fulminent ses partisans. Lesquels parlent de «la traque des maires proches de Khalifa Sall».
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here