PARTAGER

La Commission sous-régionale des pêches (Csrp) a procédé hier à Dakar au lancement officiel du Projet d’amélioration de la gouvernance des pêcheries en Afrique de l’Ouest (Pescao), financé à hauteur de plus de 8 milliards de francs Cfa, soit 15 millions d’euros, par l’Union européenne (Ue).
Prévu pour quatre années (2018-2022), le Pescao est financé au titre du programme indicatif régional de l’Ue qui couvre l’espace maritime de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).
Le Pescao concerne la gouvernance et la politique des pêches et la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (Inn). Il est mis en œuvre par la Csrp qui bénéfice d’un contrat de subvention de 3, 6 millions d’euros de l’Agence européenne de contrôle des pêches (Aecp), laquelle assure l’assistance technique du projet pour un montant de 2,6 millions d’euros, ainsi que du Centre des pêches pour le centre-ouest du golfe de Guinée (Cpco), pour un montant de 1,2 million d’euros.
Selon Babacar Bâ, chef du département suivi, contrôle et surveillance des pêches au secrétariat permanent de la Commission sous-régionale des pêches (Csrp), ce projet vise à minimiser «les efforts néfastes de la pêche illicite dus principalement à l’exploitation abusive de la ressource».
«C’est également une réponse pour une prévention de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (Inn)», a indiqué Babacar Bâ.
Le Pescao concerne sept pays, à savoir le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie, le Sénégal et la Sierra-Leone.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here