PARTAGER

Le Président Macky Sall veut un secteur des transports à la hauteur des investissements importants de l’Etat depuis quelques années. Il l’a fait savoir samedi à la cérémonie de pose de la première de la Maison du transporteur qui va être implantée dans la commune de Sébikotane. «Je vous exhorte dans le respect de l’application des conventions collectives afin d’accélérer la dynamique en cours de professionnalisation qui sera davantage accrue avec l’avènement des transports de masse dans la région de Dakar, avec notamment le Ter et le Brt, des leviers importants de la transformation du secteur», a expliqué le chef de l’Etat dans son allocution. L’hôte de marque des transporteurs en cette importante journée a fait savoir que la professionnalisation du secteur est un défi à relever en symbiose avec, selon lui, la nécessité de donner une nouvelle orientation à la gouvernance des transports. Laquelle orientation est à articuler autours de quatre axes de modernisation. M. Sall énumère : «Premièrement, l’instauration d’une loi d’orientation tenant compte des nouveaux modes de transport collectifs modernes et de dernière génération. Deuxièmement, il s’agira du renforcement de la dimension réglementaire à la politique de rajeunissement du parc automobile du transport routier. Troisièmement, de l’organisation du secteur pour le rendre plus compétitif et enfin la lutte plus vigoureuse contre l’insécurité routière.» Le chef de l’Etat a dit par ailleurs compter sur l’engagement des transporteurs pour un changement de comportement dans la lutte contre l’insécurité sur nos routes. «Les défis ont aussi pour nom l’insécurité routière et je sais que je peux compter sur vous pour que nous puissions venir à bout de ce fléau par la promotion de comportements responsables», a fait prévaloir le Président Macky Sall qui, séance tenante, a promis 200 millions de francs en guise d’accompagnement pour la construction de la Maison du transporteur. «C’est un terrain de 2 hectares acquis sur financement propre. 1,2 hectare a été cédé à Senbus dans le cadre d’un partenariat pour un grand centre de maintenance et de service après-vente. Sur le reste sera érigé le complexe qui abritera la Maison du transporteur, siège de l’Aftu, avec un centre de formation à l’entrepreneuriat pour les transporteurs, un centre de formation pour les chauffeurs et équipage de bus, au Code de la route, mais également au civisme et au respect, un centre de formation à l’entrepreneuriat pour les membres», a fait savoir Mamour Fall, faisant la présentation du projet.
Mbaye Amar, président des transporteurs affiliés à l’Aftu a, quant à lui, fait savoir que la maison est celle de tous les transporteurs du Sénégal et non de ceux de la structure qu’il dirige depuis le décès de Abdoulaye Guèye, premier président de l’Aftu et dont la maison va porter le nom. Le montant et la durée de réalisation de la Maison du transporteur n’ont pas été dévoilés lors de la cérémonie.

1 COMMENTAIRE

  1. Que monsieur le président commence par faire respecter le contrôle technique. La corruption est généralisée et l’on voit des épaves circuler partout au Sénégal. Ces véhicules branlants sont un danger. Certains ne freine plus, n’ont plus d’amortisseurs et tous polluent en crachant une épaisse fumée noire. Il faudrait aussi interdire les charrettes dans le grand Dakar. Je voyage dans pas mal de capitales ouest-africaines, et Dakar est la seule ou l’on voit encore des charettes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here