PARTAGER

La cérémonie de remise des grands prix des arts et lettres est prévue le 19 décembre. Le comité d’organisation a dévoilé la liste des nominés au cours d’un point de presse. Le jury des Lettres a retenu 10 écrivains et celui des Arts 5 personnalités qui s’activent dans le domaine des arts visuels et scéniques.

La liste des nominés aux Grands prix du chef de l’Etat pour les arts et lettres a été enfin dévoilée, hier par le comité d’organisation des Grands prix des arts et lettres. Dans le domaine des lettres, ce sont les écrivains Andrée Marie Diagne-Bonané, Habib Demba Fall, Moumar Guèye, Ibrahima Hane, Pape Samba Kane, Moustapha Ndéné Ndiaye, Samba Ndiaye, Jules Ndotty, Mamadou Samb, Rahmatou Samb Seck qui ont été nominés pour leurs ouvrages respectifs : La fileuse d’amour ; Les trésors du chaos, La malédiction de Raabi ; Errance ; Sabaru Jinné (ou les tam-tams du diable) ; Un indigène à Gorée ; Les Marrons glacés ; Les songes de Nseka ; L’écharde des jumelles et enfin Fergo, tu traceras ta route.
Dans le domaine des arts, il y a le musicien Baaba Maal, le cinéaste Ousmane William Mbaye, la styliste Stéphanie Yandé Sène, le peintre Amadou Sobel Diop et la comédienne Assy Dieng Bâ parmi les nominés. Membre du comité d’organisation et président du jury des grands prix en lettres, Alioune Badara Diané est revenu sur le processus qui a mené à la sélection des 10 nominés. «Nous avons travaillé dans la convivialité, la sérénité et sans aucune pression», a-t-il dit après avoir cité les membres du jury lettres qui ont abattu un énorme volume de travail pour parcourir 66 œuvres. «Nous avons lu tous les 66 œuvres pour en sélectionner 29 d’abord et enfin 10» a-t-il dit, insistant sur les critères de sélection. «Il s’agissait de sélectionner une œuvre en rapport avec la nouvelle, le roman, le théâtre, le poème ou le conte, en prenant compte de la qualité de la langue, du respect des contraintes et du genre et la créativité».
En ce qui concerne le jury des arts, son président, Jean-Pierre Leurs, a renseigné que là également le choix des 5 nominés n’a pas été facile. En tout près de 300 candidats ont postulé et 7 jurys sectoriels ont été créés dans les domaines de la mu­sique, de la danse, des arts visuels, de la mode et du stylisme, du cinéma, du théâtre et du conte et les cultures urbaines pour choisir les nominés avec le grand jury. Le travail des jurys sectoriels a duré 8 mois et il y a deux mois, ils ont remis ce travail au grand jury qui, a son tour, s’est réuni pour statuer sur les propositions. Dans le choix des 5 nominés, M. Leurs a relevé les «heurts» qu’il y a eu parfois, tout en soulignant le «professionnalisme». «Dans les jurys arts, il y a eu des personnalités de très grosse envergure dans leur domaine, qui ont été très exigeantes dans leur choix. Elles y ont tous mis du cœur, du professionnalisme», a-t-il renseigné.

34 millions chaque année
Outre les noms de nominés et les critères de sélection, les membres du comité d’organisation des grands prix des arts et des lettres, ont aussi abordé les différents prix qui seront décernés ce 19 décembre aux lauréats. En tout 5 prix seront remis. 3 grands prix dotés chacun d’un montant de 10 millions de F Cfa seront remis : 2 dans la catégorie des arts et un dans la catégorie des lettres. A côté de ces 3 grands prix, deux autres prix d’encouragement de 2 millions de F Cfa seront également remis ce jour : 1 dans la catégorie lettres et 1 dans la section arts. Le chef de l’Etat, qui présidera la cérémonie, distribuera en tout 34 millions de F Cfa. Et ce sera tout à l’honneur des hommes de culture, selon Birane Niang. Le Secrétaire général du ministère de la Culture a en effet salué la relance du grand prix du chef de l’Etat pour les arts et les lettres «qui célèbre la créativité tout autant qu’il promeut et développe les arts et les lettres, qu’il s’adresse à tous les acteurs culturels des arts». Quant à la pérennisation de ce prix, M. Niang laisse le dernier mot au président de la République. «Je suis au ministère de la Culture depuis 5 ans, mais c’est la première fois que c’est organisé depuis mon arrivée. Le président qui a décrété 2017, année de la culture. Il reviendra sur son importance, mais aussi la nécessité de la tenir de manière plus régulière à la cérémonie de remise des prix le 19 décembre», a-t-il fait savoir.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here