PARTAGER

Les syndicats d’enseignants peuvent compter sur le soutien de l’Unsas. Dans un communiqué, l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas) affiche sa solidarité aux enseignants qui sont en grève depuis quelques semaines. Elle tient particulièrement «responsable l’Etat du Sénégal» de la situation qui prévaut actuellement dans les écoles. Elle appelle par ailleurs les autorités «au respect de tous les engagements pris». Ces engagements vont en effet du prélèvement du processus de dématérialisation des actes et procédures de la Fonction publique, du paiement intégral des rappels, de la mise en place d’un nouveau système de rémunération, de la création du corps des administrateurs scolaires, de l’application des conclusions issues des concertations sur l’enseignement arabe à la remise de notifications d’attribution de parcelles à toutes les organisations, entre autres points. Selon l’Unsas, toutes ces «demandes légitimes» formulées par les syndicats d’enseignants «attendent encore des réponses concrètes de l’Etat». A ce propos d’ailleurs, elle dénonce «l’immobilisme presque total de l’Etat du Sénégal» après avoir précisé que «toutes ces revendications ont fait l’objet de négociations avec, au résultat, des accords dûment signés». Cela signifie, selon l’Union, que «les enseignants ne sollicitent pas de nouvelles négociations», mais plutôt «l’application des accords conclus il y a plus d’un an».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here