PARTAGER

Pour le premier match de son histoire à une Can, la Guinée-Bissau a créé la sensation samedi en accrochant le pays-hôte, le Gabon (1-1).

La malédiction se poursuit ! Comme lors des deux précédentes éditions, le pays-hôte de la Can 2017 a été accroché par la Guinée-Bissau ce samedi lors du match d’ouverture à Libreville. Pourtant en tête, le Gabon a trop reculé et s’est fait rejoindre par la Guinée-Bissau (1-1) qui frappe fort pour le premier match de son histoire dans la compétition !
Alors que ce résultat ouvre des portes aux Djurtus, l’attaquant Frédéric Mendy ne veut rien s’interdire. «Aux yeux du mon­de, c’est peut-être un ex­ploit. Nous, on sait ce dont on est capables. On a fait un bon match pour notre première participation», a souligné le joueur d’Ulsan Hyundai au micro de beIN Sports. «J’ai envie de dire impossible n’est pas guinéen ! Blague à part, on y croit après ce bon match. On va y croire jusqu’au bout, on sait qu’on est un peu les petits poucets de la compétition. On n’a rien à perdre, comme on l’a vu aujourd’hui, on va donner tout ce qu’on a pour la fierté de la Guinée-Bissau», a promis le natif de Paris.
Le sélectionneur de la Guinée-Bissau, Baciro Candé, était ravi de la performance de son équipe, après le match nul face au Gabon (1-1). «Nous sommes dans la joie. Malgré les difficultés du pays, nous nous sommes qualifiés (pour la phase finale). Nous savions que le Gabon a une excellente équipe. Nous savons aussi qu’ils ont le meilleur joueur d’Afrique et d’Europe. Nous avons nos limites, mais nous sommes venus ici avec des ambitions. Nous allons au fil des matchs améliorer nos compétences. Nous allons essayer d’aller le plus loin possible. C’est une compétition très difficile. Nous n’avons que quelques jours pour nous reposer. Le Cameroun va être difficile.»

José Luis Lopes : premier «homme du match» de la Can
A noter que José Luis Mendes Lopes a été primé «Homme du match» à l’issue de la rencontre d’ouverture du tournoi. Capi­tai­ne de la Guinée-Bissau, Lopes a été déterminant dans le précieux point obtenu par les Djurtus devant le Gabon samedi. C’est notamment lui qui délivre le coup-franc sur la tête de son coé­quipier Juary Marinho Soares pour le but égalisateur à la 90ème minute. Jose Luis Men­des Lopes surnommé Zezinho évo­lue à Levadiakos en Grèce. Prochain rendez-vous des Djur­tus, mercredi face au Cameroun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here