PARTAGER

Les Eléphants de la Côte d’Ivoire et les Léopards de la Rdc se retrouvent ce vendredi pour le compte de la deuxième journée du groupe C de la Can 2017. Mis à part l’enjeu de cette rencontre, ce sera un duel entre deux portiers du TP Mazembe, à savoir : Matampi Vumi et Sylvain Gbohouo.

Les Eléphants de la Cote d’Ivoire et les Léopards de la Rdc se retrouvent ce vendredi pour le compte de la deuxième journée dans le groupe C de la Can 2017.  Pas inspiré du tout face au Togo (0-0), le champion en titre est tout sauf serein avant d’affronter la Rd Congo.
En confiance après leur succès face au Maroc, les Léopards ont tous les arguments pour contrarier le champion en titre. Mis à part l’enjeu de la rencontre, ce Côte d’Ivoire-Rdc sera un duel entre deux portiers du Tp Mazembe, à savoir : Matampi Vumi et Sylvain Gbohouo.
Le gardien congolais a été impérial lors du match de la première journée de la Can 2017 face aux Lions de l’Atlas. De son côté,  l’Ivoirien Sylvain Gbohouo était à la cage lors du match nul des Eléphants face aux Eper­viers du Togo.
Pour le manager de Mazembe, Frédéric Kitengie Kikumba, cette réalité fait la fierté du Tp. Mazembe. «Ce qui est comme une première est que nous avons deux gardiens internationaux et qui sont chacun titulaire dans son équipe nationale. Et nous, en tant que Mazembe, nous aimerions bien qu’ils nous fassent des matchs sans encaisser le moindre but. Mais, en tant que Congolais, Sylvain fasse quand-même une petite erreur [rire] pour aider notre Equipe nationale. Mais sinon, on est derrière tous les deux», a-t-il confié dans des propos relayés par Radio Okapi.
La Rdc occupe la première place du groupe C de la Can 2017 devant le Togo et la Côte d’Ivoire (1 point). Le Maroc ferme la marche avec zéro point.

Côte d’Ivoire : Dussuyer réclame un changement d’attitude
Munis d’un petit point après leur nul initial face aux Togolais (0-0), les champions d’Afrique ont déçu, malgré de belles tentatives en première période. Les Eléphants disposent d’un énorme potentiel offensif mais peinent souvent à l’exploiter pleinement. «Sur le premier match, on n’a pas mis tous les ingrédients pour prétendre à plus qu’un nul. Il va falloir aborder ce match très important avec un état d’esprit plus conquérant, a déclaré jeudi Michel Dussuyer, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, à propos de la rencontre de vendredi contre la Rd Congo. On sait que la qualification va se jouer sur les deux prochains matchs. A nous de répondre présent. J’ai confiance en mes joueurs pour hausser leur niveau de jeu», a-t-il ajouté, réclamant «un changement d’attitude». Si la Côte d’Ivoire «a toujours son destin entre (ses) mains» face à la Rdc, «une équipe très compétitrice dans l’âme, généreuse, agressive et qui sait mettre un impact physique», «il convient surtout que nous retrouvions» nos qualités, a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here