PARTAGER

D’ordinaire, quand les chaînes de télévision occidentales braquent leurs caméras sur le contient, c’est pour montrer cette image sombre de l’Afrique, oubliant allègrement qu’il y a du bon sur la terre-mère. Une chose que les Ghetto Kids d’Ouganda tentent tant bien que mal, avec les moyens du bord, de gommer. Avec des vidéos postées sur les réseaux sociaux, ces ados ont réussi à mettre le monde à leurs pieds grâce à la danse tout en restant chez eux à Kampala dans les rues poussiéreuses. N’ayant jamais posés les pieds aux Usa, les Ghettos Kids ont dansé sur le clip Unforgettable de French Montana. Qui s’est déplacé pour l’occasion. Une success story à l’africaine !

C’est ce qu’on appelle forcer le destin. Des rues poussiéreuses de Kampala en Ouganda où ils imposent une chorégraphie au morceau Sytialoss de Eddy Kenzo au point que l’artiste Ougandais les invite à danser dans le clip officiel, les Ghetto Kids ne s’arrêtent plus. En effet, ils ont été appelés par le rappeur French Montana pour danser dans son dernier clip Unforgettable. Une formidable ascension vu leur parcours. C’est en 2014 que le monde les découvre. A cette période, Eddy Kenzo venait de sortir son single Perte Sitya. Alex, Fred, Bachir, Patricia et Isaac enregistrent une vidéo dans laquelle ils foulent au pied les règles élémentaires d’une chorégraphie.
TGK-smartDes pas de danse endiablés sur un ton ironique, la formule est toute trouvée pour ces jeunes qui vont être propulsés par les réseaux sociaux. Cette parodie fait le buzz sur internet. Conscient de l’impact de cette nouvelle notoriété, le fondateur du groupe, Daouda Kavuma, décide de passer à la vitesse supérieure. Désormais, les Ghetto Kids vont enregistrer à tout-va des vidéos sur les morceaux qui cartonnent, une façon de pérenniser leur notoriété. Et c’est l’interprétation du morceau Sytialoss qui va forcer, est-on tenté de dire, Eddy Kenzo à les inviter à danser dans le clip officiel. A partir de ce moment, plus rien ne sera comme avant. De la misère qu’ils tentaient de fuir en fréquentant l’école ougandaise, c’est la danse qui va les sauver.
Les vidéos leur ouvrent les portes que l’école n’a pas pu faire. P. Diddy, Nicky Minaj, pour ne citer que ceux-là, sont émerveillés par le talent de ces jeunes Africains. Avec l’éclosion du style musical afro-beat, les Ghetto Kids surfent sur une vague de succès qui va les envoyer en tournée au Royaume Uni. Mais un évènement malheureux vient doucher l’ambition de ces jeunes qui essayent tant bien que mal de gommer cette image d’une Afrique qui ne cesse de tendre la main. Le 30 novembre 2015, Alex, âgé de 14 ans, fait un accident sur son vélo. Il décédera quelques heures plus tard. Son rêve de construire «une villa à sa famille» s’envole avec lui. Pour autant, cet évènement malheureux n’empêche pas au groupe de continuer. Ils feront des tournées un peu partout en Afrique. Maintenant que la star américaine French Montana les a invités, les portes de l’Amérique s’ouvrent à eux. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here