PARTAGER

La Tunisie est tombée au­jourd’hui dans un groupe relevé au tirage au sort de la Coupe du monde 2018. Avec notamment deux sélections européennes, la Belgique et l’Angleterre, la sélection tunisienne a tout de même évité un tirage trop compliqué.
Nabil Maaloul et ses hommes devront en découdre avec la Belgique, comme en 2002. Depuis cette époque, les Diables Rouges ont beaucoup progressé et ils font figure de sérieux prétendants. La Tunisie jouera aussi l’Angleterre, talentueuse mais imprévisible. Les Aigles de Carthage ont déjà fait face aux Anglais en 1998. Le Panama complète ce groupe.
Le sélectionneur de l’Equipe de Tunisie, Nabil Maaloul, a été interrogé par beIN Sports juste après le tirage au sort de la phase de groupes du Mondial 2018. «Il n’y a pas d’adversaires faciles en Coupe du monde. Nous allons jouer toutes nos chances à fond. Nous affrontons l’Angleterre lors du premier match juste après le Ramadan. Nous n’allons avoir aucun complexe. Le Panama ? Ils auront envie de démontrer qu’ils ne sont pas là par hasard puisque c’est leur première participation. Le Belgique ? C’est la cinquième nation au monde lors du dernier classement. Nous allons tout faire pour programmer des matchs amicaux contre des adversaires qui développent un football proche de nos adversaires. Notre cinquième participation doit être meilleure que les précédentes», a confié le technicien tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here