PARTAGER

Cette fois, le miracle n’aura pas lieu… Qualifié in extremis pour les Can 2013 et 2017, le Burkina Faso se retrouvait à nouveau mal embarqué au moment de recevoir la Mauritanie ce vendredi à Ouagadougou lors de la dernière journée des éliminatoires de la Can 2019. Et malgré leur victoire 1-0 face à des Mourabitounes déjà qualifiés, les Etalons ne verront pas la phase finale. En effet, les hommes de Paulo Duarte n’avaient plus leur destin en main et la victoire de l’Angola sur le terrain du Botswana (1-0), déjà éliminé, dans l’autre match du groupe, les condamne. 3es de la dernière Can, les Burkinabè étaient pourtant entrés dans ce match avec beaucoup d’envie. Après des premières alertes signées Nakoulma à deux reprises puis Bertrand Traoré, ils avaient logiquement pris les devants grâce à une frappe en pleine lucarne de l’ailier de l’Olympique Lyonnais (1-0, 19e). D’un tir puissant, Abdou Razack Traoré avait ensuite failli doubler la mise avant la pause mais Diallo repoussait sa tentative. Malgré une seconde période moins maîtrisée et émaillée de tensions, à l’image d’un Traoré très nerveux, les Etalons tenaient leur avantage. En vain… En effet, dans l’autre match, l’Angola conservait son but d’avance, œuvre de Wilson Eduardo (21e), pour s’imposer au Botswana. Avec ce succès, les Palancas Negras s’emparent du 15e billet pour la Can 2019 et ils doublent même la Mauritanie pour finir en tête du Groupe I avec un même total de 12 points mais un bilan des confrontations directes plus favorable (4-1, 0-1). Deux points derrière, le Burkina Faso regardera le tournoi à la télé…
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here