PARTAGER

La Fédération algérienne de football (Faf) a réagi suite à la polémique de dopage dont fait objet l’attaquant de Manchester City, Riyad Mahrez. Ce dernier, récent vainqueur de la Can avec l’Algérie, n’a pas disputé le premier match officiel de son équipe, Manchester City, dimanche face à Liverpool, à l’occasion du Community shield. Pourtant, il était prêt, mais son entraîneur Pep Guardiola s’est voulu prudent. «Riyad m’a appelé et dit : Je veux jouer contre Liverpool. Je lui ai répondu : Tu es plus que le bienvenu. Mais nous ne savons pas ce qu’il avait pris… comme médicaments», a expliqué Guardiola à l’issue de la victoire de City sur les Reds. Pep Guardiola a préféré ne pas l’utiliser, car il y avait «un risque antidopage».
De son côté, la Faf précise que les craintes de dopage révélées par Pep Guardiola à propos de l’ailier algérien n’ont rien à voir avec elle. L’instance assure que le problème ne concerne que le club anglais, excluant ainsi tout soupçon de dopage du capitaine de la sélection algérienne. «C’est un non-événement à partir du moment où le joueur a pris les médicaments après la Coupe d’Afrique des Nations. C’est un problème pour Manchester City», a coupé court l’instance fédérale, citée par la BBC.

Algérie-Belgique en amical ?
Vainqueur de la Can en Egypte, les Fennecs pourraient croiser les Diables Rouges de la Belgique en amical. En effet, le premier du classement Fifa veut l’Algérie en octobre prochain. Le dernier mot reviendra à l’entraîneur Djamel Belmadi. Ce dernier, en vacances, aura l’embarras du choix lors de son retour, car selon beaucoup de médias en Algérie, la Faf a reçu des invitations de la part de l’Argentine, Chili, l’Uruguay, l’Arabie Saoudite, Portugal et la Serbie. Les «guerriers du désert» ont déjà affronté la Belgique 3 fois, où ils ont concédé 1 match nul et 2 défaites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here