PARTAGER

Les Socialistes de Guédiawaye préparent activement les Législatives. Alioune Badara Faye et ses camarades se sont réunis dans ce sens. Après avoir salué la nomination de leur secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng à la tête du Haut conseil des collectivités territoriales, ils ont rappelé la directive du Ps qui a décidé d’aller aux élections sous la bannière de Benno bokk yaakaar (Bby). Selon M. Faye, le Bby départemental «marche très bien». «Il y a une bonne entente entre les différents partis sous la coordination du maire Aliou Sall», précise-t-il. Mais pour les Socialistes, l’heure est venue d’ouvrir les discussions sur le choix des candidats à investir. «Le département de Guédia­waye a deux députés titulaires et deux suppléants. Et il faut que ceux qui seront choisis aient des profils acceptables et acceptés par l’ensemble des partis membres de la coalition. Certains citoyens de la banlieue considèrent que la plupart de leurs élus sont souvent des illettrés», a dit le leader de la 17ème coordination socialiste.
Face à la presse, M. Faye est revenu sur le cas du maire socialiste de Dakar qui préfère une rupture avec Bby. «Khalifa Sall était présent à la dernière rencontre des secrétaires généraux de coordinations. Le secrétaire général Ousmane Tanor Dieng lui a donné la parole, comme d’habitude,  en tant que chargé de la Vie politique du parti. Nous n’avons aucun problème avec lui. Le camarade Khalifa Sall a fait un exposé sur le plan international comme la situation en Gambie, les Etats Unis et même la situation nationale. Et avant de quitter la réunion, il a même glissé un papier à Ousmane Tanor Dieng pour lui dire qu’il va se retirer pour éviter certains débats», raconte l’ancien maire de Wakhinane Nimzatt.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here