PARTAGER

Des femmes du Parti démocratique sénégalais de Guédiawaye ne digèrent plus leur responsable Woré Sarr. En Assemblée générale le week-end chez la responsable Daba Mbaye, membre du comité directeur, elles ont accusé celle-ci d’être à l’origine des difficultés de leur parti dans le département. «Aujourd’hui, le parti connaît des problèmes qui n’ont jamais existé. Woré Sarr cherche à déstabiliser les femmes et à fragiliser les responsables de sections. Depuis un certain temps, on ne la reconnaît plus. Sur ce, nous invitons le Secrétaire général, Me Abdou­laye Wade, et Oumar Sarr à la recadrer. Nous ne pouvons plus travailler avec elle», a déclaré Mbaye. Mais ces femmes libérales ne s’arrêtent pas là. «Woré Sarr est devenue louche à nos yeux parce qu’elle n’avait même pas mouillé le maillot au dernier référendum. Il faut qu’on sache de quel camp elle est.  Nous n’avons rien contre elle, mais il faut qu’elle arrête. Me Abdoulaye Wade ne mérite pas cela», ajoute Daba Mbaye.
Woré Sarr n’a pas voulu s’épancher sur les accusations de Mme Mbaye et Cie, mais y voit la main de sa «sœur» de parti et responsable de Bambey. «Je sais tout ce qui se passe. Et, tenez-vous bien, c’est Aïda Mbodj qui est derrière ces femmes. Mais elle ne peut pas me déstabiliser. Tout ce qu’elles ont dit sur moi, ne me dérange pas. Ma préoccupation, c’est de trouver de l’argent à mes militants», a dit la présidente des femmes du Pds.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here