PARTAGER

Les mouvements Karimistes du département de Guédiawaye se sont réunis à leur siège pour se prononcer sur le projet de loi portant parrainage des candidatures à la Présidentielle et qui doit passer à l’Assemblée nationale jeudi. Serigne Bassirou Mbacké Diatta, porte-parole du jour, avertit que lui et ses camarades n’accepteront que cette loi soit votée par la majorité «mécanique» de Benno bokk yaakaar. «Nous sommes prêts à tout. Nous demandons à tous les citoyens de se rendre dès 7 heures du matin sur les lieux pour empêcher l’adoption du parrainage», indique Bassirou Mbacké Diatta. Son camarade, Gouda Dione, d’ajouter : «Les Forces de l’ordre doivent savoir que cette cause que nous défendons est d’intérêt général.» Djiadji Ngom, responsable politique à Wakhinane Nimzatt, pense, quant à lui, que «ce régime de dictature n’a pas le droit de nous imposer ce qui l’arrange». «Nous allons y faire face. S’il faut, ce jour, verser notre sang, nous sommes prêts. Que tout le monde se mobilise», exhorte-t-il. Avant de lancer un message aux députés : «Soyez des députés du Peuple et non des marionnettes du Président Macky Sall.»
latifmansaray@equotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here