PARTAGER

Le Grand mouvement pour l’émergence (Grame) se dit inquiet de la faible implication des responsables de l’Apr de Gué­diawaye dans la campagne de sensibilisation pour l’inscription sur les listes électorales et pour les Législatives. Face à la presse, son président Boubacar Vieux Diop constate une certaine «lé­thargie» due au fait que des Apéristes sont «dans leur coin». «Les militants et sympathisants ne savent plus à quel saint se vouer. Rien ne bouge, alors que nous sommes à quelques mois des élections. Ils ne sont pas sensibilisés sur l’installation des commissions administratives pour l’obtention de la carte d’identité biométrique et d’électeur», souligne M. Diop. Et le Grame dénonce que des directeurs à qui le chef de l’Etat a confié des postes de responsabilités soient «invisibles» et restent «injoignables». Ce mouvement affilié au parti présidentiel d’ajouter : «Certes nous avons un coordonnateur qui est là, mais qui n’a pas toutes les informations sur ce qui se passe dans le département.» Le Grame invite à une «synergie» des forces pour espérer une victoire aux Législatives.
latifmansaray@lequotidien.sn