PARTAGER

Le leader du Grand parti a pris la parole jeudi pour annoncer la poursuite du «combat» contre Macky Sall et son régime. Malick Gakou, qui avait été arrêté le 19 avril dernier en même temps que Idrissa Seck et Cie, a choisi son fief, Guédiawaye, devant ses militants et sympathisants, pour annoncer une résistance contre «la dictature du Président Macky Sall». «L’heure est grave, les signaux sont au rouge. Nous sommes face à un régime finissant. Et d’habitude, quand un régime est sur le point de s’effondrer, il fait face à un tas de problèmes», a-t-il dit. A la permanence départementale de son parti, Gakou a demandé à ses militants de «refuser les sacs de riz et de l’argent contre des signatures». Il est revenu sur le programme qu’il entend proposer aux Sénégalais. «Le jour où je serai à la tête du pays, les Sénégalais se rendront compte qu’ils ont un bon Président. Le Pse est un programme nul. Il a mené le pays vers la K.o. L’éducation est sacrifiée, la santé malade plus que les malades. Et personne n’a le droit de parler. Vous avez vu ce qui passé à Thiès avec des élèves qui manifestaient pour la reprise des cours, mais qui ont été violemment réprimés par les Forces de l’ordre. Et pourtant, ils ne faisaient que réclamer leur droit», ajoute Malik Gakou.
latifmansaray@lequotdien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here