PARTAGER

La mission de patrouille pédestre des éléments de la brigade de recherches du commissariat central de Guédiawaye a failli virer au drame pour l’agent police Mamadou Lamine Goudiaby. Ce dernier a été gravement poignardé au niveau du triceps de l’avant-bras gauche par un récalcitrant au couvre-feu nommé O. Sow, mécanicien, 53 ans.

Selon le journal « Les Echos », les faits ont eu lieu il y a quelques jours, au quartier « Alba » de Guédiawaye, précisément au lieu de stationnement des gros camions de ramassages d’ordures où l’agent Goudiaby effectuait une ronde de routine avec un collègue de service, dans le but de traquer d’éventuels auteurs de violation du couvre-feu dans le secteur. Il s’est finalement retrouvé avec dix points de sutures au niveau du triceps de l’avant-bras gauche et s’est procuré un certificat médical attestant de 15 jours d’incapacité temporelle de travail.

Le mis en cause, un mécanicien, a reconnu sans ambages les faits et explique son geste par une peur bleue. Il dit avoir confondu les agents à des malfaiteurs qui, selon lui, l’ont une fois agressé à la même heure et au même endroit. Il a été malgré tout déféré au parquet pour coups et blessures volontaires avec usage d’arme blanche sur un agent des forces de l’ordre dans l’exercice de ses fonctions et violation du couvre-feu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here