PARTAGER

C’est un cas qui suscite beaucoup de polémiques à Tivaouane. Le marchand ambulant déclaré positif le 23 avril 2020 est guéri, libéré et exfiltré dans la soirée du mercredi 29 avril 2020 de la cité religieuse.

La pandémie du Covid-19 a-t-elle fini de sévir à Tivaouane ? En tout cas une semaine après avoir enregistré son premier cas de Covid-19, plus aucun malade n’a été signalé. Mieux le marchand ambulant habitant à Touba et qui avait effectué un voyage à bord de véhicules de transport de marchandises entre les deux villes saintes, en empruntant des voies détournées en compagnie de deux de ses amis commerçants, a été déclaré guéri et exfiltré de la ville sainte. Un cas qui suscite beaucoup de polémiques dans la ville où des autorités religieuses de la tidiania redoutent qu’«à la place de cas Covid-19 on risque d’avoir des cas confrériques». Elles alertent : «Cette vive polémique sur le faux cas de Tivaouane guéri et les messages véhiculés risquent de compromettre tous les efforts conjugués pour prévenir et endiguer cette pandémie.» Il faut donc, selon elles, «renforcer la sensibilisation de proximité auprès des populations locales» en y associant «les autorités religieuses de la ville». En effet, des proches du cas positif de Tivaouane, ont signalé que le marchand ambulant «a fait 25 jours au lieu de trois à Tivaouane avant d’être dénoncé par les habitants du quartier Fogny, son lieu de résidence». Il s’y ajoute que «toutes les personnes qui étaient en contact avec lui dans son lieu de commerce ont été testées négatives». De même, «que ses trois amis avec qui il partageait la même serviette et ses colocataires». Ses proches confient que «le jour où les autorités sanitaires sont venues le chercher à 3h du matin, parce qu’étant déclaré positif, il a travaillé toute la journée. Et quand on lui a annoncé qu’il était positif au Covid-19, il n’en revenait pas parce qu’il a affirmé n’avoir pas subi de test de diagnostic auparavant. Et quand il a été déclaré guéri après 5 jours de traitement, il est revenu à Tivaouane. Mais comme la rumeur est toujours là et s’enfle de jour en jour et qu’il n’a pas de parents là-bas, nous avons demandé une autorisation pour l’exfiltrer à Touba».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here