PARTAGER

Des jeunes proches de Doudou Kâ ont ouvert le feu hier sur Benoît Sambou accusé de «se­mer la division» au sein de l’Apr à Ziguinchor. Ils appellent le ministre conseiller à céder la tête du parti au niveau de la région à l’administrateur du Fongip.

A 4 mois des Législatives, le feu couve à l’Alliance pour la République de Ziguinchor. Com­me toujours, la division est incarnée par les rivaux historiques, à savoir Benoît Sambou et Doudou Kâ. Pour le compte de ce dernier, des jeunes regroupés au sein de l’Union des jeunesses casamançaises émergentes (Uj­ce) ont fait face à la presse hier à l’Université de Dakar pour «condamner la léthargie» du parti présidentiel dans la capitale du Sud. Coordonnateur de la structure, Daouda Sow pointe du doigt Benoît Sambou qui, «au lieu de jouer en faveur de l’unité de la famille de l’Apr, sème la division pour mieux régner». Il ajoute : «Il est bon de rappeler que le président de la Répu­blique a eu la généreuse idée de parachuter Benoît Sambou à Ziguinchor. Après pratiquement 5 ans de présence sur le terrain politique, la population de la Casamance a compris que Benoît Sambou ne fait pas le poids. C’est un responsable qui œuvre pour la division. Tout le monde a compris que le parachutage que le Président a fait sur Benoît Sambou n’a pas marché», soulignent M. Sow et ses camarades.
Ces partisans de l’administrateur du Fongip répondent ainsi aux jeunes de Benoît Sambou qui traitaient dans un communiqué, la semaine dernière, Doudou Kâ de «caméléon politique». L’Ujce va plus loin en demandant au ministre conseiller du Président Macky Sall de quitter Ziguinchor pour «venir militer à Dakar ou à Thiès» en laissant la tête du parti à leur leader qui «a fondé une équipe dynamique avec les autres leaders de l’Apr». M. Sow de poursuivre : «Nous interpellons le Président Macky Sall pour lui signifier que la population de Ziguinchor ne veut plus de Benoît Sambou comme responsable de l’Apr régionale. Nous lui demandons d’introniser à la tête de l’Apr un homme imbu d’éthique et de valeur comme Doudou Kâ pour permettre à la région de Ziguinchor de retrouver son lustre d’antan.» Par ailleurs, ces jeunes Apéristes se sont érigés en bouclier au directeur du Coud dont on annonce une convocation devant la justice pour clarifier sa gestion épinglée par le rapport de l’Ofnac.
bgdiop@lequotidien.sn   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here