PARTAGER

Les joueurs du Syli National sont en grève pour une affaire de primes. A 10 jours de la Can 2019, les coéquipiers de Naby Keïta auraient même refusé de s’entraîner.

Dans le but d’obtenir l’intégralité des primes des matchs amicaux dont celui disputé le week-end dernier contre la Gambie (perdu 0-1), le Syli National serait en grève, rapporte le site Guinéeinfo visité par wiwsport. En effet, les joueurs guinéens sont allés au bras de fer avec leurs dirigeants qui tardent à régler la facture.
«C’est vrai que les joueurs ont réclamé les primes, l’encadrement de son côté, a favorablement accueilli cette demande et à même promis de payer ces primes en ce début de semaine», informe une source contactée par le site guinéen. Qui précise que chaque joueur guinéen a perçu une prime de 19 millions Cfa lors des éliminatoires de la Can 2019.
Par ailleurs le président de la Fédération, Antonio Souaré, a lancé un appel au calme. «Je demande à tout le monde de mettre de côté son ego pour s’unir derrière le Syli. Il faut que tout le monde se donne la main pour accompagner notre Equipe nationale. C’est important. Nous avons besoin de tout le monde, les querelles internes ne nous amèneront nulle part. Ce qui est important à ce jour, c’est la Guinée, nous devons nous battre pour notre pays, pour atteindre ensemble l’objectif.»
L’opinion guinéenne regrette le comportement des joueurs qui réclament de l’argent à la veille de la plus grande compétition continentale.
Avec wiwsport.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here