PARTAGER

Guy Marius reste en détention, alors que ses co-détenus Ousmane Sarr et Fallou Galass Seck ont été libérés. C’est la décision de la Chambre d’accusation qui étonne la défense. Celle-ci n’exclut pas de saisir la Cour suprême.

Guy Marius Sagna reste en prison. L’activiste n’a pas eu la même baraka que ses autres camarades, Ousmane Sarr et Fallou Galass Seck, qui obtiennent une liberté provisoire. Devant la Chambre d’accusation, leurs dossiers ont été plaidés hier et finalement c’est le plus célèbre d’entre eux qui reste en détention. Ils étaient 9 à être arrêtés le 29 novembre dernier devant les grilles du palais de la République protestant contre la hausse du prix de l’électricité. Après la décision de la Chambre d’accusation, Me Khoureychi Ba, avocat des activistes, envisage désormais une procédure devant la Cour suprême. «On n’exclut pas d’amener l’ordonnance à la Cour suprême. Cependant, on ne peut pas saisir la haute juridiction en ce qui concerne la requête en annulation», a-t-il déclaré sur Seneweb. Selon lui, «la Chambre d’accusation a accordé la liberté provisoire à Fallou Galass Seck et Ousmane Sarr pour vice de procédure et pour Guy Marius, elle dit qu’il n’y a pas de problèmes de procédure.»
Lors de son séjour à Londres dimanche dernier, le président de la République a été interpellé avec véhémence par une dame au cours d’une rencontre avec des Sénégalais. «Libérez Guy Marius Sagna ! Non à la séquestration de la démocratie au Sénégal ! Non au bradage des ressources naturelles !», avait hurlé la femme devant un Macky Sall bouche bée. Les juges de la Chambre d’accusation eux, sont restés sourds à cet appel…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here