PARTAGER

A l’extérieur, le dispositif sécuritaire a dissuadé d’éventuels fauteurs de troubles. Guy Marius Sagna de Frapp France dégage, Babacar Diop des Fds, Abdourahmane Sow et Ousmane Ndiaye de la Cos/M23 qui voulaient manifester devant l’Assemblée nationale ont été mis dans le panier à salade de la police. Dans un communiqué, ces mouvements qualifient les interpellations de «prise d’otages» et exigent «la libération immédiate et sans condition de tous les soldats de la démocratie arrêtés devant l’Assemblée et séquestrés depuis lors au Commissariat central de Dakar».
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here