PARTAGER

Barthélemy Dias avait déclaré que si Guy Marius Sagna était resté en prison, c’est parce qu’il est catholique. Le militant de Frapp/France dégage est libre depuis la semaine dernière, mais Elène Tine ne partage pas l’avis du maire de Mermoz-Sacré Cœur. Invitée de l’émission Grand jury de la Rfm hier, elle dit ignorer si le Clergé a été pour quelque chose dans ce dénouement. «Je pense que nous devons faire attention à la fibre religieuse. Dans ce pays-là, nous avons toujours été préservés de tous ces démons ? Et je pense que nous devrions prendre de la hauteur», a dit l’ancienne députée de l’Afp à l’endroit de son «neveu» Barth qui a mené de «grands combats politiques». Et, selon elle, Dias-fils «a fait plusieurs fois la prison dans ce pays, mais il n’a pas été emprisonné du fait de son appartenance religieuse». Mme Tine de lancer un plaidoyer : «Nous devons faire en sorte que les questions liées à la religion, à l’ethnie et autres ne puissent pas prendre le dessus dans une République où on parle de laïcité, et que le Sénégal reste une Nation forte et plurielle, ce qui a toujours fait notre force.»
Par ailleurs, sur la suite réservée aux rapports d’audit, Elène Tine voit du deux poids deux mesures. La Directrice générale de l’Agence de construction des bâtiments et édifices publics (Ecbep) a été limogée au lendemain de la publication des rapports de l’Ofnac. Mme Tine dit : «Je ne la connais ni d’Adam ni d’Eve. Mais il y en a qui ont fait pire, qui ont été promus au lieu d’être sanctionnés. A la limite, est-ce qu’il n’y a pas du ‘’neddo ko bandouisme’’ (communautarisme) dans cette histoire de sanctions sélectives. Et ce serait extrêmement grave pour le Sénégal.» Dans tous les cas, l’ancienne députée met tout sur le dos du procureur de la République qui «ne lève pas le plus petit doigt».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here