PARTAGER
Habib Sy, porte-parole du jour du Frn, hier.

Habib Sy qualifie la décision de la Cour de justice de la Cedeao favorable à Khalifa Sall de «honte» pour le Sénégal. Selon lui, l’Etat a l’obligation de respecter cette décision.

La décision de la Cedeao sur l’affaire Khalifa Sall continue de faire parler dans la classe politique. Et c’est Habib Sy, qui effectuait hier une visite de proximité auprès de ses militants, qui s’est prononcé sur la question. «Cette décision est une honte pour l’Etat du Sénégal parce que ce dernier a décidé, comme tous les membres de la Cedeao, d’aliéner une partie de la souveraineté dans un cadre communautaire. Donc, si cette cour de justice tranche, l’Etat du Sénégal a l’obligation de respecter cette décision de la justice. Et quand la Cedeao dit que le prévenu Khalifa Sall n’a pas bénéficié d’une justice équitable, que les procédures n’ont pas été bien respectées, etc., mais ça fait écrouler toute la décision du tribunal qui l’a condamné», a dit le président du Parti de l’espoir et de la modernité (Pem). Habib Sy estime donc que, «pour l’honneur de notre justice, pour la crédibilité de notre Etat et pour le rayonnement de notre démocratie, l’Etat devrait avoir le courage de respecter cette décision pour préserver la paix».
Citant le cas de Karim Wade dont l’inscription sur les listes électorales a été rejetée, l’ancien ministre sous Wade a rappelé que le ministre de la Justice, qui était là pendant la condamnation de Wade-fils, avait bien dit que Karim Wade n’avait pas perdu ses droits civiques et civils, et qu’il pouvait, par conséquent, être électeur et éligible. «Mais, dans quel Etat sommes-nous ? Macky Sall et son régime devraient revenir à la raison», dit-il.
Candidat déclaré à la Présidentielle de 2019, l’ancien maire libéral de Linguère annonce des tournées sur l’ensemble du territoire pour «consolider» sa candidature et présenter aux populations son programme. «Il n’y a pas de candidature au Sénégal, aujourd’hui, plus crédible que la mienne. J’ai 33 ans d’expérience dans l’Administration. J’ai fait 10 ans de gouvernement. Personne parmi les candidats déclarés n’a occupé les ministères que j’ai occupés. Cela fait plus de 40 ans que je fais de la politique. Je connais le pays. Je n’ai jamais détourné l’argent de mon pays, j’ai les mains propres et c’est ce que veulent les Sénégalais», se glorifie-t-il.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here