PARTAGER

Au terme de sa visite hier dans au nouveau siège de la commission chargé du hajj, Me Sidiki Kaba a révélé que 12 500 candidats au pèlerinage à la Mecque ont été répertoriés sur 12 800.

Exit le hangar de l’ex-aéroport de Léopold Sédar Senghor, les pèlerins devant effectuer le pèlerinage à la Mecque devront remplir les formalités à Liberté 6. Où est installé le nouveau siège de la commission chargée du Hajj. Hier dans le cadre d’une visite, le ministre des Affaires étrangères et des Séné­galais de l’extérieur a révélé que pour se rendre aux Lieux saints de l’islam en août, 12 500 Sénégalais s’étaient inscrits sur un quota de 12 800. Un chiffre que Me Sidiki Kaba qualifie de «bon signe».
Le Sénégal a en effet pour le pèlerinage à la Mecque, édition 2018, hérité 12 850 places dont 2 000 réservées à la délégation «déjà remplie», selon la commission. A noter aussi que 10 800 places ont été concédées aux voyagistes privés. Ainsi, un circuit intégré a été aménagé pour faciliter les formalités, un guichet unique «où vous rentrez le matin et le soir, vous avez votre passeport,  une performance remarquable», salue Me Kaba. Le ministre se félicite également du dispositif mis en place par rapport à la visite médicale : «On se rend compte que des médecins de qualité sont mobilisés. Que ce soit la production de documents (…) en passant par les services bancaires et de vaccination, nous pouvons dire que le circuit est rodé.» De plus, Me Sidiki Kaba se dit «heureux» aussi de constater que la Société civile est associée. Ceci montre, à ses yeux, la «transparence» qui entoure cette opération.
Par ailleurs, 56 demandeurs pour le hajj ne pourront malheureusement pas faire leurs vœux cette année pour des raisons médicales. Rappelant les 150 pèlerins laissés en rade l’an dernier par certains voyagistes faute de visas, M. Kaba a tenu à rassurer les candidats au pèlerinage : «L’Etat a la responsabilité de l’organisation et les dispositions seront prises aussi pour que cela se passe en conformité avec les règles qui sont édictées à travers le cahier des charges.»
Pour sa part, Abdoul Aziz Kébé, Délégué général de la commission, informe que «les inscriptions serons clôturées demain (aujourd’hui)», Il précise : «La plateforme va lever le camp pour mettre un léger dispositif pour les inscriptions. Il reste 360 à inscrire. Pour ces derniers, on leur trouvera le dispositif léger qui leur permettra de s’enrôler incha Allah.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here