PARTAGER

Depuis la réélection de Macky Sall avec 58,26%, les commentaires vont bon train sur les ambitions affichées ou pas de certains responsables de l’Apr. La Rencontre des acteurs et des mouvements pour l’émergence (Rampe) tient à rappeler aux Apéristes que l’urgence est ailleurs. «Le navire n’a qu’un seul capitaine, et c’est Macky Sall. Il n’y a qu’un seul mandat qui lui reste, il a les mains libres. Rien ne le lie. Il va créer les conditions pour faire avancer le Sénégal et les Sénégalais», a dit le président de ce mouvement affilié au parti présidentiel. Pour Hamady Dieng, cela est «absolument possible» avec l’avènement du gaz et du pétrole. C’est pourquoi, vu la «délicatesse» de la production de ces ressources, il appuie l’appel au dialogue lancé par Macky Sall aussitôt après la proclamation des résultats définitifs. «Il faut s’ouvrir, écouter les Sénégalais, pas seulement les politiques», plaide-t-il.
Par ailleurs, le coordonnateur de la Rampe a salué la «clarté du processus électoral, la maturité des Sénégalais le jour du vote et le professionnalisme de l’administration des forces de sécurité». Et alors qu’un 3ème mandat est agité, il souligne que le seul débat reste la solution aux préoccupations des Sénégalais. «Tout autre débat n’est que de la zizanie, de la torture intellectuelle», dit-il, rappelant «la Constitution a fondamentalement réglé cette question». Le leader de la Rampe exhorte, donc, le président de la République à s’organiser pour prendre en charge les préoccupations des Sénégalais, surtout ceux de l’intérieur du pays qui «l’ont réélu». «Il faut créer les conditions objectives pour régler les problèmes de l’école, de la santé, de l’électricité, de l’eau. Prendre en charge les préoccupations des jeunes et particulièrement des femmes», a listé Hamady Dieng.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here