PARTAGER

C’est dans un contexte de commémoration des 16 ans de la disparition de Senghor et de la crise au Parti socialiste qu’un ancien conseiller de Abdou Diouf parle de l’héritage du Président-poète. Selon Hamidou Sall, la meilleure solution aux «conflits» et «tensions» que traverse le parti de Léopold Sédar Senghor est de retourner à son histoire. «Cette histoire est traversée par des crises. Depuis le départ de la Sfio jusqu’à la création de l’Ups, ce sont des dialogues, des tensions, des ruptures. Si les militants sont conscients de l’histoire de ce parti, du rôle essentiel et important du Ps dans notre histoire politique, ils devraient, à la lumière de leur passé, trouver les voies et moyens de s’asseoir, de discuter et de trouver des solutions pour sauvegarder l’héritage de Senghor», a plaidé l’écrivain, invité du «Grand jury» de la Rfm dimanche dernier. Scindé en 2 groupes, le Ps vit une crise interne depuis qu’il s’est allié à Macky Sall en 2012. Théoriciens d’une reconquête du pouvoir en 2019, Khalifa Sall, Me Aïssata Tall Sall et Cie défient leur Secrétaire général, Ous­mane Tanor Dieng, pour le contrôle du parti. En retour, le successeur de Abdou Diouf à la tête du parti a convoqué un Bureau politique samedi prochain pour prononcer leur exclusion.
Une démarche qui ne semble pas agréer Hamidou Sall qui invite les responsables socialistes à se référer aux méthodes du Président-poète. «Senghor, lorsqu’il y avait de la contradiction, était toujours soucieux de résoudre cela en ce qu’il appelait un ‘’compromis dynamique’’. Ce qui n’est pas synonyme de compromission, mais c’est une manière de poser le problème, d’en débattre et d’aller de l’avant», rappelle l’auteur du ro­man L’Occident ambigu, publié aux éditions Erick Bonnier en novembre 2017 et préfacé par Cheikh Hamidou Kane, auteur de L’aventure ambiguë. Il souligne que «l’héritage de Léopold Sédar Senghor est multiforme» et qu’«il y a de la place pour chacun selon le camp où il se situe». Avant de conclure : «Léopold Sédar Senghor est cet intellectuel tombé en politique, et qui aussi a été le producteur d’une pensée. Homme d’Etat, il a produit une réflexion importante sur des questions politiques. C’est un esprit brillant qui s’est confronté à plusieurs domaines du savoir.»
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here