PARTAGER

En dépit du contentieux qui l’oppose à la Confédération africaine ayant entraîné sa disqualification au dernier Mondial, le Sénégal a été choisi pour abriter le Challenge Trophy Continental 2017. Explications.

Après le désistement du Mozam­bique d’organiser le Chal­lenge Trophy Continental des moins de 20 ans, la Confé­dération africaine de handball (Cahb) n’a pas hésité à solliciter le soutien du Sénégal. Du coup, à l’image de la Zone 2 Seniors en 2015, le Sénégal va voler à la rescousse du handball africain en août prochain en organisation, l’édition 2017 de la phase continentale du Challenge Trophy Continental.
Une décision du Comité d’organisation de la compétition au sein de l’instance africaine qui n’a pas manqué de susciter quelques interrogations au sein de la famille du hand sénégalais. Surtout avec la disqualification de la joueuse Doungou Camara et l’exclusion du Sénégal lors de la Can 2016. Une mesure qui a coûté aux Lionnes, une place en finale et une qualification à la phase finale du dernier Mondial.
D’ailleurs concernant cette disqualification du Sénégal, une source proche de l’instance fédérale informe que «le dossier est toujours en cours. Nous suivons l’évolution au quotidien. Nous espérons d’ailleurs, une fin heureuse très prochainement». Ce qui n’a pas empêché la Cahb à désigner le Sénégal comme pays hôte de l’édition 2017 du Challenge Trophy Continental. D’où la question : pourquoi donc la Confédération africaine a-t-elle choisi le Sénégal comme pays hôte ?
Si le retrait du Mozambique, lié à son incapacité à assurer une bonne organisation de la compétition est une des raisons, on parlerait plutôt d’un conflit né entre la Cahb et la Guinée Conakry qui a abrité la dernière édition. «La Guinée était prête à organiser à nouveau la compétition. Mais les responsables de la Cahb ont dit non et ont proposé à ce que la compétition se déroule au Sénégal», informe une source proche de l’instance africaine. Avant d’ajouter : «Seule­ment, les gens de la Cahb reconnaissent la qualité et les efforts consentis par la Fédération sénégalaise dans la promotion de la discipline au sein du continent. Mais également, ils soulignent l’expertise sénégalaise dans l’organisation de ce genre de compétition. Comme ce fut le cas lors du tournoi de la Zone 2.» Du coup, «malgré le dossier qui est en instance, la Cahb a jugé important de confier l’organisation au Sénégal et non à la Guinée qui en a pourtant fait la demande, à l’inverse du Sénégal».
A noter que la phase continentale mettra en lice les sept sélections Dames et Hommes des sept zones du continent, en plus du pays hôte. La compétition se tiendrait du 31 juillet au 6 août prochain. Pour le moment, les fédéraux travaillent sur le lieu devant abriter l’événement ; même si les yeux sont rivés sur la Cité du Rail qui a abrité le tournoi qualificatif de la Zone 2. En préparation depuis plus d’un mois en régime externat au Cneps de Thiès, les sélections Filles et Garçons auront à cœur, respectivement, de conserver et de reconquérir le titre continental en août prochain.
wdiallo@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here