PARTAGER

Les Lionnes du handball effectuent finalement leur première sortie dans le cadre du tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques 2020 aujourd’hui. Ce sera face à la Rd Congo. Et cela, après le désistement de dernière minute du Cameroun qui devait être hier l’adversaire du Sénégal en ouverture.

C’est par un vrai faux départ que les Lionnes du handball ont attaqué le Tournoi de qualification pour les Jo 2020 (Tqo). Une situation liée au forfait de dernière minute du Cameroun et qui a été déplorée par le staff technique et les joueuses qui vont finalement jouer ce soir (18h Gmt). «Les heures qui nous séparent de l’entrée en compétition vont être longues. Mais on va essayer d’accompagner les joueuses du mieux possible pour qu’elles rentrent bien dans le match face à la Rdc», dira le manager des Lionnes, Frédéric Bougeant, à l’issue de la séance d’hier, venue meubler le match annulé contre le Cameroun.
«On sera prêts parce qu’on a vécu beaucoup de choses depuis 2016. De ce fait, il n’y a plus grand-chose qui peut nous perturber. C’est vrai qu’il y a la déception parce qu’on avait envie que ça démarre ce jeudi. Le fait de ne pas démarrer la compétition avec le pays hôte, c’est dramatique. Parce que c’est une fête où le handball africain doit se montrer à tout le reste du monde», dira le coach français qui s’interroge déjà sur l’avenir du handball camerounais avec les sanctions qui vont tomber.
«Il y a de fortes chance que sur plusieurs années, vous n’allez pas voir une équipe camerounaise participer à une compétition internationale. On est sur une compétition du Comité olympique et de la Fédération internationale. C’est dommage», regrette-t-il.

Un seul match avant l’Angola
Du coup, avec le forfait du Cameroun, les Lionnes n’auront que deux «finales» à jouer. Un match en moins sur le plan physique mais qui pourrait handicaper le staff technique avant le choc face à l’Angola ce dimanche.
«C’est une bonne chose sur le plan physique parce que l’Angola est une équipe très forte physiquement. Donc, il faut essayer d’arriver dimanche avec le maximum de fraicheur. C’est un match en moins sur le plan énergétique. Cependant, sur le plan tactique, on aurait pu se servir des deux premiers matchs pour corriger les erreurs. Mais ce sera la même chose pour l’Angola aussi.»
Avant de jouer l’équipe championne d’Afrique en titre, les Lionnes devront d’abord effectuer leur première sortie face à la Rd Congo. Un match que le staff technique prend également au sérieux, même si, reconnait le manager de l’Equipe nationale, «on parle beaucoup de l’Angola parce que c’est la première équipe d’Afrique. Ce sera aussi très difficile contre la Rdc. On a joué une demi-finale très compliquée à Brazzaville. On sait maintenant qu’on a deux finales à gagner».
Notons qu’hier l’Angola, championne d’Afrique, a dominé (29-21) la Rdc, adversaire des Lionnes cet après-midi.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here