PARTAGER

Tous les Sénégalais devraient bientôt payer l’électricité aux mêmes tarifs, quelle que soit leur position géographique en milieu rural comme en milieu urbain. Conformément aux directives du chef de l’Etat, la Commission de régulation du secteur de l’électricité (Crse) s’active dans l’exécution du projet d’harmonisation des tarifs.
«On est en train de travailler sur le projet d’avenant parce que les concessionnaires disent que le premier pas à faire est de leur garantir les compensations nécessaires pour aller à cette harmonisation», a annoncé vendredi, le président de la Crse, Ibrahima Mamadou Sarr, en marge d’un atelier de renforcement de capacités des membres des organisations consuméristes et quelques membres du Collectif des journalistes économiques du Sénégal sur le droit de la régulation.
En effet indique M. Sarr, l’Etat a réussi a amené l’infrastructure électrique mais les populations rurales refusent de s’abonner, car se disant ne pas comprendre cet écart sur les tarifs. Face à cette situation, le gouvernement veut qu’il y ait un même tarif de l’électricité au niveau national en prenant celui de la Senelec comme référence. L’harmoni­sation des tarifs de l’électricité devrait donc corriger, d’après le régulateur du secteur, une inégalité voire une iniquité vieille de plusieurs années.
«Cette harmonisation constitue un pas de plus vers le Sénégal de tous et le Sénégal pour tous», disait Mademba Bitèye, secrétaire permanent à l’énergie, lors d’un atelier de partage des résultats de l’analyse quantitative et qualitative des alternatives dans le secteur de l’électricité.
Pour rappel, les frais de raccordement jugés élevés, la disparité des tarifs de l’électricité constituent, entre autres, les obstacles majeurs de l’accès des ménages ruraux aux services électriques. Non seulement les réalisations de la majeure partie des concessionnaires sont en deçà des obligations contractuelles des programmes prioritaires d’électrification rurale, mais également le délai des Pper a été largement dépassé. Le chef de l’Etat avait ainsi, demandé au Premier ministre de veiller à l’exécution effective de toutes les conventions de concession signées avec les opérateurs privés, pour permettre aux populations des zones rurales de bénéficier de l’électricité à des prix optimisés et accessibles.
En ce sens, la Crse a engagé un audit de l’ensemble des concessions d’électrification rurale conclues par l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser).
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here