PARTAGER

Suite aux orientations données par le président de la République, le gouvernement avait proposé aux syndicats des enseignants, une augmentation de l’indemnité de logement de 15 mille francs Cfa à partir du mois d’octobre 2018. Les services du ministère de l’Economie, des finances et du plan précisent dans un communiqué qu’avec «la masse salariale déjà autorisée par l’Assemblée nationale ayant porté sur 633 milliards de francs Cfa, cette augmentation de l’indemnité de logement va impérativement nécessiter une loi de finances rectificative, cause pour laquelle elle est prévue en octobre. Aussi, a-t-il alerté sur l’importance de maintenir les grands équilibres macro-économiques qui empêchent d’aller au-delà d’un certain niveau de dépenses de personnel rapportées à la richesse nationale».
Le ministre de l’Economie, des finances et du plan a également demandé à ce que ses services gardent «à l’esprit les ratios suivants : le ratio masse salariale rapportée aux recettes fiscales à moins de 35% ; la part de la masse salariale sur le Pib à contenir au plafond de 5% du Pib».
L’indemnité de logement a été le point de désaccord de la rencontre entre le gouvernement et les syndicats des enseignants tenue le vendredi dernier à la Primature.
L’effort financier de l’Etat en matière prise en charge des accords avec les syndicats d’enseignants est aujourd’hui estimé à plus de 100 milliards de francs Cfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here