PARTAGER

Avec 4 décès, un taux de positivité de plus de 16% et 48 personnes dans un état grave, le Covid-19 continue sa progression silencieuse et montre que les semaines à venir risquent d’être tragiques.

Il ne faut pas se lasser de compter les morts liés au Covid-19. Samedi, 4 patients ont perdu la vie, portant à 133 le nombre de décès enregistrés depuis la survenue de la pandémie dans ce pays. Alors qu’il était de 121 à la date du 2/7/2020, soit une létalité de 1,7% parmi les cas confirmés. Une situation qui mérite qu’on s’y penche à cause de la hausse des cas graves pris en charge au niveau des Centres de traitement des épidémies. Une tragédie se noue alors que toutes les mesures restrictives ont été levées et le relâchement est presque généralisé. Cette situation se mesure à l’aune des cas positifs qui ont aussi connu une hausse. Selon Dr El Hadji Mamadou Ndiaye, directeur de la Prévention, sur 756 tests réalisés, 128 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 16,93%. Il s’agit de 92 cas contacts suivis, 2 cas importés via l’aéroport international Blaise Diagne et 34 contaminations communautaires. En même temps, une augmentation de l’incidence a été notée chez les sujets âgés de +60 ans. Alors qu’elle est plus faible chez les 0-19 ans.
Par ailleurs, d’après le directeur de la Prévention, 157 patients sont sortis des Cet après avoir été contrôlés négatifs. Depuis l’apparition de la maladie, 7 400 personnes ont été contaminées. Parmi elles, 4 870 sont guéries et 133 ont perdu la vie. Aujourd’hui, 2 396 sous traitement dans les hôpitaux. A la lumière des nouvelles contaminations qui ne cessent de progresser, Dr El Hadji Mamadou Ndiaye exhorte les citoyens à respecter les mesures barrières pour casser la chaîne de contamination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here