PARTAGER

Se mobiliser pour aller à l’assaut des problématiques actuelles : C’est l’appel lancé par la Coalition des confédérations syndicales de travailleurs du Sénégal (Ccss) qui regroupe la Cnts, la Cnts/Fc, la Csa, l’Udts et l’Unsas. L’organisation qui se réjouit des avancées notées avec l’augmentation des salaires dans le privé attire l’attention sur les risques d’anéantissement de celles-ci par les effets néfastes liés à l’augmentation du prix de l’électricité, de certaines denrées et autres matériaux.

Des avancées ont été notées avec l’augmentation des salaires dans le privé et la signature d’une Convention collective interprofessionnelle, mais des menaces graves pèsent sur le pouvoir d’achat des travailleurs. C’est en substance l’alerte de la Coalition des confédérations syndicales de travailleurs du Sénégal (Ccss). Dans un document, cette organisation qui regroupe la Cnts, la Cnts/Fc, l’Unsas, la Csa attire l’attention sur «les risques d’anéantissement de ces avancées par les effets néfastes liés à l’augmentation du prix de l’électricité, de certaines denrées et autres matériaux». La Ccss fustige aussi «les attaques répétées sur les libertés syndicales». Pour faire face à cette situation, elle appelle «à la mobilisation générale de l’ensemble des syndicats et des secteurs en lutte pour aller à l’assaut des problématiques actuelles». Les membres de cette organisation veulent «la baisse du prix de l’électricité et des denrées de première nécessité (telles que le riz), l’indexation des salaires sur l’augmentation du coût de la vie, l’ouverture immédiate des négociations sur le système de rémunération et de gestion des carrières des agents de la Fonction publique». Ils demandent aussi «la promulgation des textes sur la fonction publique locale, l’extension de la protection sociale aux secteurs et catégories de travailleurs non couverts».
Par ailleurs, la Ccss s’est prononcée sur la grève des agents de la Sde et le décret de réquisition qui a été pris pour mettre fin à ce mouvement des travailleurs. Les centrales syndicales, membres de ladite organisation, ont ainsi dénoncé «la méthode utilisée par le gouvernement consistant à casser la dynamique de la mobilisation des travailleurs» en réquisitionnant tout le personnel de la Sde. Selon elles, c’est un «funeste décret d’un autre temps». La Ccss compte même «dénoncer ce décret en déposant un recours en annulation auprès de la Commission des normes et de la liberté syndicale de l’Oit».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here