PARTAGER

La 2ème session ordinaire du Haut conseil des collectivités territoriales n’a pas dissipé les soupçons sur l’existence d’une fronde au sein de cette institution. En cause, la motion de soutien à Ous­mane Tanor Dieng qui n’a pas reçu l’approbation de tous les hauts conseillers. Du moins dans l’applaudimètre.

Il fallait être attentif. Avoir l’œil avisé. 1er vice-président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Maël Thiam termine la lecture de la «Motion de défense» des hauts conseillers à son président Ousmane Tanor Dieng. Le bémol ? Dans l’applaudimètre, c’est mitigé. «Je ne vous entends pas. J’invite tous les hauts conseillers à une acclamation en position debout», sollicite-t-il devant le ministre du Travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions, Samba Sy. Une partie des 130 hauts conseillers présents s’exécute. Ce n’est pas le cas pour la majorité des membres du Hcct qui sont derrière. C’est presque l’indifférence qui gagne les rangs. N’est-ce pas ce malaise qui existerait au sein de cette institution et animé par des membres qui seraient hostiles à la gestion de leur président ?

«Des attaques anonymes» mues par de «viles réclamations bassement matérielles»
En tout cas hier, dans le cadre de sa 2ème session ordinaire, le Hcct a pris une «motion de défense» en faveur de Ousmane Tanor Dieng et «condamne fermement toute forme de dénonciation calomnieuse et de prise de position anonyme surtout non conforme à la réalité en dehors des organes appropriés pour débattre des questions qui relèvent de la compétence de l’institution et de son fonctionnement». Les collègues de Ous­mane Tanor Dieng «se démarquent des attaques anonymes diffusées par la presse contre la bonne réputation des hauts conseillers dont les combats quotidiens se retrouvent ainsi injustement altérés et assimilés à de viles réclamations bassement matérielles. Des faits qui dénaturent leur état d’esprit et leur engagement républicain en faveur du Peuple sénégalais». La «motion de défense» adresse «à l’unanimité leurs encouragements appuyés et leurs vives félicitations» à Ousmane Tanor Dieng pour les résultats obtenus dans la «cohésion des membres de l’institution, sans bruit et dans la concertation, le devoir de réserve et le respect des autres institutions qu’il a érigés en règle générale de gouvernance en vue d’éloigner le Hcct de toute forme de polémique et de comportement de nature à affecter négativement son image, sa réputation et surtout l’unité de ses membres».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here