PARTAGER

L’ancien attaquant des Lions du Sénégal, Henri Camara, à la retraite depuis le 12 août, a confié à l’Aps devoir «beaucoup de choses» au club qui l’a formé, le Jaraaf de Dakar. «Je dois beaucoup de choses au Jaraaf qui a été mon club formateur. J’ai une dette vis-à-vis de cette équipe que je me dois d’honorer», a dit Camara, qui a porté 99 fois le maillot national.
L’ancien attaquant international reconnaît avoir beaucoup appris avec le club dakarois. «Je verrai le moment opportun pour aller à la rencontre des dirigeants du Jaraaf et voir ce qu’on pourrait faire ensemble», a promis Henri Camara. «Heureusement, j’ai de très bonnes relations avec les dirigeants actuels, notamment le président Cheikh Seck. C’est un aîné avec lequel j’ai des relations suivies», a-t-il souligné.
Camara dit aussi devoir une fière chandelle au Suisse Alain Geiger. «C’est un technicien qui m’a appris les bases du football de haut niveau. C’est grâce à lui que j’ai pu jouer en milieu ou attaquant excentré», reconnaît-il. «Il m’emmenait chez lui pour m’expliquer ce qu’il attendait de moi. Et il ne me lâchait pas d’une semelle parce qu’au début, j’avais vraiment du mal à comprendre certaines équations technico-tactiques», se souvient le footballeur. «C’est le moment de rendre hommage à ce technicien qui n’avait ménagé aucun effort pour ma progression et ma compréhension du haut niveau», poursuit-il.
Formé au Jaraaf de Dakar, Henri Camara a joué en Suisse, en France, en Angleterre, en Ecosse et en Grèce. Il a annoncé sa retraite début août, après avoir servi l’élite et la troisième division grecques. «D’ailleurs, j’ai refusé une dernière proposition d’un club grec de division 3 parce qu’il est temps pour moi de passer à autre chose», a-t-il expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here