PARTAGER

La pluie, accompagnée d’un vent violent, a ravagé une partie de la ville de Kolda et plusieurs villages où nombreuses habitations se sont effondrées.

Ils sont désormais sans toit ni nourriture. Après le passage de la pluie dans la nuit du lundi au mardi, les populations des villages de Saré Koncon, de Sinthiang Lima et de Sinthiang Mansaly, situés dans la commune rurale de Médina El Hadji, se sont retrouvées quasiment les mains vides. Sur place, le décor montre la profondeur du sinistre : les zincs sont à terre ainsi que des pans entiers des murs et autres palissades, les vivres et autres biens matériels sont fortement imbibés d’eau.
Au lendemain de cette catastrophe, les sinistrés ont été relogés dans les écoles qui s’apprêtent à recevoir des candidats pour une éventuelle reprise des cours arrêtés à cause du coronavirus. Dans la tristesse et le désarroi, les villageois espèrent un soutien de l’Etat pour retrouver une vie normale. «L’Etat et les bonnes volontés sont invités à réagir vite pour sauver ces nombreux sinistrés qui ont tout perdu sous cette pluie torrentielle avec son cortège de désolation», appelle la municipalité.
En attendant, les habitants des autres contrées sont venus en aide aux populations touchées par cette catastrophe pour renouveler les habitations. Même si aucune perte en vies humaines n’est enregistrée, six blessés graves dont une femme enceinte sont sous traitement à l’hôpital régional de Kolda.
Cette situation a été aussi vécue dans la capitale du Fouladou qui a été ravagée par le passage du vent violent. Là aussi, des toits ont été arrachés, des arbres déracinés, des pans entiers de mur de clôture et de maison se sont effondrés.
Au lycée Bouna Kane de Kolda, des abris provisoires ont été aussi emportés par le vent. Un spectacle désolant s’offre aux yeux dans ce temple du savoir où, à côté des branches d’arbres tombées, la cour de récréation est remplie d’eau par endroits. Une situation inquiétante du côté des enseignants et élèves de cet établissement qui appréhendent une éventuelle reprise des cours avec beaucoup de pessimisme. L’hivernage est déjà là et certains écoles et établissements scolaires ont des locaux défectueux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here