PARTAGER

Le respect des engagements auxquels on a souscrit. Tel a été l’un des maîtres-mots de l’homélie de l’archevêque de Dakar, hier lors de la messe solennelle du 130ème pèlerinage marial de Poponguine. Invitant les Séné­galais de tous bords à respecter leurs engagements, Mgr Benjamin Ndiaye a évoqué le dialogue avec l’ange Gabriel concernant l’annonce de la maternité à venir de la cousine de Elisabeth. «Marie donne sa pleine adhésion en toute disponibilité au projet de Dieu sur elle. Voici la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon ta parole. Chers fidèles du Christ, amis croyants, tel est le oui de la jeune fille de Nazareth, de la fiancée de Joseph à la volonté de Dieu sur elle», a rappelé Mgr Ndiaye.
Poursuivant, il a précisé que le oui de Marie est un Oui à la maternité, à la vie,  avant de souligner que le oui de Marie «est à l’opposé de nos avortements, de nos assassinats d’enfants, de nos meurtres rituels, de nos violences assassines. ‘’Tu ne tueras pas’’, dit le cinquième commandement de Dieu». L’archevêque de Dakar a aussi invité les fidèles à se rappeler que tout homme est une histoire sacrée et que Dieu a créé l’homme à son image. Ainsi selon l’archevêque, le pèlerinage effectué à Poponguine par les fidèles chrétiens doit pousser ces derniers à s’inscrire à l’école de Marie pour apprendre d’elle comment porter ce oui chaque jour de leur  vie.
Selon Mgr Ndiaye,  les fidèles doivent assumer pleinement leur mission. «Nous avons dit oui dans un contrat moral. Dans un contrat social, nous avons dit oui à la société. Et nous avons pris des engagements vis-à-vis de nos pays pour intégrer un corps de métier. Nous avons dit oui à la législation pour devenir policier, pour devenir gendarme, pour devenir soldat, pour devenir journaliste, pour devenir magistrat, médecin, enseignant, artisan, pêcheur, paysan, éleveur, étudiant, élève, éducateur, député, leader politique, chef religieux. Nous avons dit oui ; alors, que notre oui soit un oui. Un oui sans contournement, un oui qui inspire notre vécu quotidien et honore nos engagements dans le respect des lois et règlements», a prêché Mgr Benjamin Ndiaye.

«Mettons fin à la ruse, respectons la loi et le règlement»
Fort de ce constat, il a invité les fidèles à s’inscrire à partir d’aujourd’hui à l’école de Marie pour apprendre à vivre. Car dira-t-il, Dieu a créé et a donné à chacun de nous une mission et cette mission doit avoir un engagement. «Lorsque j’ai reçu ma mission, j’ai dit : ‘’J’accepte.’’ Donc, je dois respecter cette mission. Si je dis oui, cela doit être oui. Que cela ne soit pas un oui avec tricherie ou avec ruse.» «Les Sénégalais sont très forts dans l’art de la ruse. Je me souviens des paroles du Cardinal Thiandoum, qui disait que celui qui  fait dans la tromperie ou la ruse ne pourra jamais progresser, laissons la ruse, respectons la loi et le règlement. Si on le fait, notre société va progresser ; mais si tu penses que c’est l’autre qui doit respecter ses engagements pas toi, nous n’irons nulle part. Que chacun de nous respecte ses engagements, si on dit oui ça doit être oui, c’est ce que Marie a fait et suivons ses pas» de façon à ce que Dieu répande la grâce sur les fidèles, leurs  familles et facilite l’entente dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here