PARTAGER

L’ancien maire de Dakar regrette «profondément» la disparition de Ousmane Tanor Dieng. Khalifa Sall loue les qualités de «grand républicain» et d’homme politique «courageux» de son ancien camarade de parti.

Sa réaction était très attendue depuis l’annonce du décès de Ousmane Tanor Dieng dans la matinée du lundi. Depuis la prison de Rebeuss, Khalifa Sall s’est dit «profondément bouleversé» par le rappel à Dieu de son ancien camarade du Ps. «Avec sa disparation, la République perd un grand serviteur et le socialisme, une de ses personnalités marquantes», regrette-t-il dans un communiqué publié hier. L’ancien maire de Dakar poursuit son hommage au président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). «Je salue l’homme d’Etat et le grand républicain qui a marqué la vie publique de notre pays au cours de ces trente dernières années. Je m’incline devant la mémoire de l’homme politique qui a rempli, avec responsabilité et courage, sa mission à la tête du Parti socialiste au moment où il faisait l’apprentissage de l’opposition», a-t-il écrit. Avant de rappeler leurs relations. «J’ai cheminé avec Ousmane Tanor Dieng dans l’Etat et au Parti socialiste pendant plus de trente ans, au cours desquels nous avons entretenu des relations fraternelles, empreintes d’affection et de respect. Je garde de lui le souvenir d’un homme déterminé sans concession sur ses convictions. Je conserve également le souvenir d’un homme d’une courtoisie exemplaire et d’une grande sobriété.» L’ancien chargé des Elections du Ps dit mesurer «avec une vive émotion la peine de ses épouses, de ses enfants et de ses proches et tient à leur témoigner (son) affection et (sa) solidarité dans cette douloureuse épreuve». En ces moments de «grande tristesse» pour toute la Nation, M. Sall exprime ses «pensées émues» aux militants du Parti socialiste et au Peuple sénégalais.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here