PARTAGER

Technicien français et actuel sélectionneur du Togo, Claude Le Roy, veut rendre hommage à Pape Diouf, décédé mardi dernier du coronavirus. Pour ce faire, il prévoit d’organiser un match pour le disparu au Sénégal, son pays natal, puis un autre à Marseille, dont il a été président du club de 2005 à 2009.
«Pape aimait cette ville (Marseille) et la ville l’aimait. Il faudra d’ailleurs absolument organiser un match en son honneur à Marseille. Pareil à Dakar. J’ai d’ailleurs commencé à en parler à quelques personnes. Mais je suis sûr que tout le peuple marseillais serait content de lui rendre hommage. Pape mérite ça. Il a toujours été très triste de ne pas avoir pu ramener un titre à Marseille quand il était président, mais je lui disais toujours qu’il avait fait un travail incroyable là-bas. L’Om avait repris de l’épaisseur et du crédit avec lui à sa tête. Avant que Philippe Troussier n’arrive sur le banc, il m’avait sondé pour savoir si le poste d’entraîneur m’intéressait. Mais j’étais déjà sous contrat», a déclaré Claude Le Roy dans des propos relayés par France Football.
«Pape est quelqu’un qui avait un courage incroyable. Son dernier combat face à la Caf valait son pesant d’or. Il s’attaquait à une place forte du continent, et il n’y allait pas de main morte. Pape était un vrai amoureux du football. Il a été un très grand agent, et pourtant je ne les aime pas beaucoup ces agents de joueurs», ajoute-il.
Au vu du parcours de cet homme, il doit être célébré. Claude Le Roy a donné l’idée. Vivement que ce projet tienne. Deux grands matchs à Marseille et à Dakar pour élever Pape Diouf au rang des très grands. Puisqu’il a accompli des choses phénoménales dans le football en tant que journaliste sportif, agent de joueurs, dirigeant de club et consultant sportif.

Doucet : Pape Diouf aurait pu être président de Rennes
A en croire Philippe Doucet, journaliste de Canal+ et ami proche de Pape Diouf, ce dernier a reçu plusieurs propositions après son épisode marseillais, notamment celle du Stade Rennais. «Une fois qu’il est parti de l’Om, vous vous doutez bien qu’il a eu de multiples propositions pour reprendre d’autres clubs en tant que président. (…) Il a toujours dit non. Et puis cet hiver, je peux le dire maintenant, il a été approché par le Stade Rennais alors que Olivier Létang n’était pas encore éjecté. Pape Diouf a été approché, on en a beaucoup parlé, au point d’ailleurs qu’à un moment on a émis l’idée que je pourrais apporter une touche bretonne à sa candidature en le suivant éventuellement. Et là j’ai senti que, pour la première fois depuis très longtemps, il était titillé et qu’il aurait peut-être dit oui», a raconté le journaliste.
Avec France Football

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here