PARTAGER

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris, ce 22 juillet 2019, le décès de Ameth Amar, Pdg de Nma Sanders et président du Syndicat professionnel des industries du Sénégal (Spis).
En réalité, nous nous sommes connus en septembre 2011 alors que je revenais du Sommet des Nations unis, n’ayant pas pris l’avion présidentiel. Nous avons passé beaucoup de temps à discuter dans le salon d’Air France en compagnie de Samuel Sarr, Ancien ministre.
Récemment, le 19 septembre 2018, nous nous sommes retrouvés dans le cadre professionnel à l’Assemblée générale constitutive du Spis. Je représentais la société Patisen et dirigeais la Com­mis­sion communication du­dit syn­dicat.
Nous entretenions des relations empreintes d’affection et de cordialité. Son humilité et son intelligence m’ont toujours fascinée.
Notre collaboration professionnelle fut brève mais riche en enseignements.
Nous voici aujourd’hui, orphelins, puisque nous cherchons partout son visage candide que nous avons perdu.
Il restera de lui ce qu’il a donné et semé. Il fut un mécène et un capitaine d’industrie hors pair car incarnant le renouveau industriel au Sénégal.
Assurément, le Sénégal a perdu un de ses plus dignes fils qui a servi son pays avec abnégation, rigueur et dignité.
Nous pleurons de l’avoir perdu, mais nous ne regrettons pas de l’avoir connu.
Mes condoléances les plus sincères vont à sa famille, à ses collaborateurs et aux membres du Spis.
Que la terre lui soit légère et, Qu’Allah dans sa miséricorde infinie, lui réserve une place de choix dans son Paradis «Fir­daws».
Marie Bâ AIDARA
Economiste/Ecrivain
Ancien Ministre
Vice-Présidente de Africa-Wic
mariebabacarba@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here