PARTAGER

Le président de la République, Macky Sall, a «ressuscité» Lat Dior Ngoné Latyr Diop avec l’inauguration, ce samedi, du Musée d’interprétation de Dékheulé, construit à côté de son mausolée en ruine depuis quelques années. Une infrastructure construite dans le cadre du Programme de réhabilitation des lieux de mémoire et des sites historiques classés.

En route pour Saint-Louis et Louga, le Chef de l’Etat, a observé ce samedi une courte halte dans le territoire de l’ancien royaume du Cayor, pour les besoins de la cérémonie d’inauguration du Musée du Damel Lat Dior Ngoné Latyr Diop, à Dékheulé. D’emblée Macky Sall a rendu un vibrant hommage à cette figure historique de la résistance coloniale ayant longtemps combattu la construction d’une ligne ferroviaire entre Dakar et Saint Louis et l’implantation de la culture arachidière. Selon le Président Sall, l’inauguration du Musée est une «journée historique», mais également de «reconnaissance» pour Lat Dior Ngoné Latyr Diop. «Il était un résistant, un modèle. C’est pourquoi Léopold Sédar Senghor l’avait donné en exemple en le relevant au grade de ‘’Héros national’’. Son successeur, Abdou Diouf, avait également eu l’idée de construire ce musée à côté du mausolée de Lat Dior, ce que le ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly a concrétisé». Il ajoute : «Nous pensons que nous devons connaître notre passé que beaucoup de Sénégalais ignorent. C’est pourquoi j’encourage l’écriture de l’histoire générale du Sénégal. Que les historiens, avec à leur tête le Professeur Iba Der Thiam, travaillent d’arrache-pied pour la réalisation de ce projet ! Et Lat Dior Diop occupe une place importante dans cette histoire générale du Sénégal.» Toutes raisons pour lui de laisser croire qu’une «journée nationale» dédiée à Lat Dior (le jour de son rappel à Dieu), pourrait bientôt, par décret présidentiel, être célébrée dans notre pays.
Le président de la République, qui a accédé à la demande de la famille du héros national tombé à Dékheulé un 27 octobre 1886 après 25 ans de résistance face à la puissance colonisatrice, pense que c’est là l’une des meilleures manières d’offrir au Sénégal et en particulier à sa jeunesse un modèle de courage, de vertu et de pa­triotisme. Et Macky Sall d’insister sur la construction de locaux plus adaptés pour y recevoir des objets historiques et édifier am­ple­ment le citoyen sénégalais sur un passé important de son existence.
En plus de l’électrification de Dékheulé, une localité située dans la commune de Darou Miname, département de Kébémer, le Président Sall promet la construction d’un forage dans la localité pour bientôt, au grand bonheur des populations. Aussi, Macky Sall devait annoncer le bitumage sous peu de la piste de 3 km reliant Darou Miname à Dékheulé.
le président de la République a rappelé que le musée de Lat Dior, un établissement dans lequel sont rassemblées et classées des collections d’objets présentant un intérêt historique, technique, scientifique, etc., en vue de leur conservation et de leur présentation au public, a été construit dans le cadre d’un programme de réhabilitation des lieux de mémoire et sites historiques classés, et est confié aux forces armées sénégalaises. Il a promis l’extension du musée pour les visiteurs, mais également d’exposer l’épée du résistant au Musée des civilisations noires de Dakar. «L’épée de Lat Dior a été exposé par le Président Abdou Diouf au bureau du chef d’état-major des Armées parce qu’il était beaucoup plus en sécurité là-bas», renseigne le président de la République qui, au-delà du Cayor, promet de faire pareil dans tous les autres sites où les héros nationaux se sont battus pour l’indépendance du pays, mais également pour la dignité de l’homme noir.

De l’eau, de l’électricité et des routes.
Auparavant, le responsable moral de l’autorité familiale pour la gestion de l’héritage de Lat Dior Ngoné Latyr Diop, Ibrahima Masseck Diop, avait soutenu que l’inauguration de ce musée historique devra être le point de départ d’une valorisation soutenue de la contrée par une route d’accès bitumée, de l’électricité, de l’eau courante, des équipements ruraux pour les jeunes et les femmes. Il pense qu’un autre monument historique, culturel et touristique de dimension internationale y serait le bienvenu. Aussi, il a demandé au président de la République de prendre les dispositions nécessaires pour protéger le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here