PARTAGER

La seule évocation de son nom, Pape Bouba Diop, suffit à réveiller les merveilleux souvenirs de l’épopée de 2002 et à distiller beaucoup de bonheur dans le cœur des Sénégalais tant le natif de Rufisque avait survolé par son talent et sa classe la Coupe du monde de cette année.
En effet, ce fameux 31 mai 2002 , Bruno Metsu sélectionneur d’alors de l’Equipe nationale du Sénégal, témoignait que la terre semblait se dérober sous ses pieds quand, comme un vrai lion, Bouba avait rugi et bondi à la 30ème minute de jeu pour catapulter le ballon dans les buts français.
Mémorable qu’il soit, ce haut fait footballistique ne doit en aucun cas, occulter tout le parcours de ce footballeur hors norme au cours de sa brillante carrière en club et en Equipe nationale et particulièrement à la Coupe du monde Corée du Sud-Japon 2002. Ce rendez- vous du football mondial avait consacré Pape Bouba Diop, légende du football sénégalais, africain et mondial.
A l’échelle nationale, le seul fait d’être le premier buteur du Sénégal, suffit à rendre éternel le génie de Rufisque.
Au niveau continental, Bou­ba, est à ce jour avec Samuel Eto’o (3 coupes du monde), le 4ème meilleur buteur africain dans l’histoire de la Coupe du monde derrière Asamoah Gyan (6 buts en 3 participations), Roger Milla (5 buts en 2 participations), Ahmed Musa (4 buts en 2 participations).
Cette prouesse est d’autant plus remarquable que Bouba, milieu de terrain, n’avait disputé qu’une seule Coupe du monde, contrairement aux attaquants cités plus haut.
Rappelons à titre d’exemple que la Rdc, Trinité-Tobago, le Togo, Salvadore ont fait moins que Bouba Diop en Coupe du monde et qu’en 3 participations, l’Egypte et la Grèce n’ont marqué que 5 buts chacune.
Au plan mondial, des lauréats du ballon d’or tels Ronaldinho, Kaka et de grands noms du football (David Beckam, Sergio Aguero, Enzo Scifo, Eden Hazard, Michael Laudrup, André Iniesta, Ruud Van Nistelrooy….) ont marqué moins de buts que Bouba en Coupe du monde. La légende Johan Cruyff a marqué autant de buts que Pape Bouba en Coupe du monde.
A travers ces joutes qui font se rivaliser de talent et de génie les meilleurs parmi les meilleurs footballeurs planétaires, celui que nous venons de perdre, a indéniablement pesé de tout son poids et laissé ses empreintes dans les livres d’or du football mondial.
Pape Bouba Diop est simplement éternel. Il a sa place dans le panthéon du football mondial. En effet, l’histoire retiendra qu’il fut le 1er buteur en Coupe du monde du 21ème siècle comme l’humanité se rappellera qu’il fut tout aussi le premier artificier en Coupe du monde de ce nouveau millénaire.
Pour le footballeur fantastique et engagé qu’il a été, pour sa participation unique et exceptionnelle à la Coupe du monde de 2002 qui avait propulsé le Sénégal au-devant de la scène mondiale, pour ses qualités humaines louées par tout le monde, la légende Pape Bouba Diop mérite un hommage national à la dimension de son œuvre titanesque.
Le stade Ngalandou Diouf qui fait face au domicile familial qui l’a vu naître, antre où il effectua ses premières prouesses footballistiques, rebaptisé en son nom, ferait certainement grandement plaisir à son quartier des Hlm Rufisque, à son club de cœur Ndeffane, à sa ville de Teunguedj, à son pays et au monde du football. Galandou Diouf en serait fier car son petit-fils Pape Bouba Diop mérite d’être immortalisé.
Repose en paix champion !
Dr Mamadou Badara SECK
mamadoubadara@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here